thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 24 juin 2015 à 19h

« Alexandrins pour la Grèce »

Dans le cadre de la semaine internationale de solidarité avec le peuple grec :
« Alexandrins pour la Grèce »
d'Yves Letourneur,
éditions Le Scribe-L'Harmattan, juin 2015

Récital poétique et musical

Rencontre avec l'auteur, Yves Letourneur - signature du livre - échange avec le public au sujet de l'actualité en Grèce

En présence d'Anastassia Politi, metteur en scène et comédienne grecque, militante de Syriza.

« Il faut témoigner pour le peuple grec en dénonçant les manœuvres de fondamentalisme économique, social et culturel qui s'acharnent sur la Grèce et son peuple, comme ils s'acharneront contre tous les peuples. L'auteur s'y emploie en restant attaché à un mode d'écriture classique - l'alexandrin - où l'on retrouve les échos d'une clameur hugolienne, qui n'a rien perdu de sa puissance expressive ».
Nicole Barrière

« Les vers d'Yves Letourneur, infatigable passeur de sens, d'actualité et de poésie, font entendre à l'oreille hellénique le son d'une intime solidarité ».
Anastassia Politi

Entrée libre

Feu sur la Grèce !

« Il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les traités européens »
Juncker

« A ce stade, ne serait-il plus simple de dissoudre le peuple et d'en élire un autre ? »
Brecht

Donc vingt-huit conjurés dans un huis-clos mafieux
Chargé de prévenir les effets contagieux
D'une Grèce en révolte, ont conjugué leur haine,
Ne laissant à Tsipras que quatre mois à peine
Pour bénéficier - puisque l'on nomme ainsi
Dans le parler de ces usuriers sans merci
Leurs prêts toxiques - d'un ultime versement,
Sous la condition d'un vrai rabaissement
De ses prétentions anti-austéritaires,
Car il n'est pas question d'offrir aux prolétaires
La moindre chance de reprendre le dessus !
Feu sur la Grèce ! Feu sur tous ces malotrus
Croyant pouvoir bomber insolemment le torse
Et se permettre ainsi d'oser la moindre entorse
Aux Traités que les Grands de ce monde ont conçus,
Mettant fin pour toujours à ces temps révolus
Où l'on parlait encor d'une Internationale
Accouchant d'on ne sait quelle lutte finale
Contre l'universel du souverain Profit,
Quand c'est à ce dernier que l'Histoire sourit.
Hollande biaisant comme à son habitude,
C'est Angela Merkel qui se fit la plus rude
Parmi ces conjurés décidés d'en finir
Avec Athènes les empêchant de dormir.
Songea-t-elle un moment que d'une peau hellène
Sa lampe de chevet pût devenir l'enseigne ?

Yves Letourneur

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/40815
Source : http://lescribeharmattan.hautetfort.com/
Source : message reçu le 20 juin 09h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir