thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 4 juin 2015 à 17h

Qui gouverne la science en France

depuis le 'pacte pour la recherche' de 2004 ?

Nouveaux résultats d'une enquête collective

Neuvième séance du séminaire « Politiques des sciences »

École des hautes études en sciences sociales

Attention : changement de salle

Jeudi 4 juin 2015, 17-21 heures

EHESS, salle 7, 105 boulevard Raspail, Paris VIe

1/ Le réseau des institutions de gouvernement de la science en Biologie-Santé et sa dynamique (2004-2014)

Hélène Conjeaud (Université Paris-Diderot), Joël Pothier (Université Pierre et Marie Curie) et Guillaume Sapriel (Université de Versailles-Saint Quentin)

Les nombreuses institutions qui contribuent au gouvernement de l'université et de la recherche en France publient des données abondantes sur leur organisation et sur leur personnel. L'enquête collective « Qui gouverne la science » utilise celles-ci pour élaborer une sociographie des réseaux de personnes et de lieux qui, au-delà des organigrammes officiels, structurent ces institutions et leurs interactions.

Les résultats présentés portent sur le secteur « Biologie-Santé » et son évolution depuis 2004. Une analyse de réseaux dynamiques met en évidence la place qu'ont pris dans le système les nouvelles institutions de la réforme (notamment l'ANR et l'AERES), mais aussi le changement profond du rôle de l'INSERM. La place des fondations collectant des fonds dans le public est aussi examinée.

2/ Les organisateurs de l'évaluation en sciences humaines et sociales. Positions, trajectoires professionnelles et caractéristiques sociales de membres de trois institutions : l'ANR, l'AERES et le CoNRS

Joel Laillier (Université de Toulouse) et Christian Topalov (EHESS)

La question de l'évaluation est au cœur des réformes récentes du gouvernement de la science en France. Les agences (AERES, ANR) disposent désormais d'un vaste pouvoir d'évaluer entités et projets, et notamment de compétences qui revenaient auparavant à d'autres institutions, notamment au CoNRS. Ce qui se présente comme une évaluation « par les pairs » s'appuie en amont, parfois aussi en aval, sur un travail des « organisateurs de l'évaluation » : délégués scientifiques de l'AERES, responsables de programme ANR et présidents des comités d'évaluation et de pilotage, membres des bureaux des sections du CoNRS. Qui sont ces organisateurs de l'évaluation ? D'où viennent-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques professionnelles ? Quelles sont les propriétés et trajectoires qui mènent à ces positions ? On essaiera de répondre à ces questions grâce à un traitement prosopographique de ces trois populations.

Modérateur: Christian Topalov

Des compte-rendu et des fichiers audio des séances de l'année en cours et des années précédentes sont disponibles à l'adresse suivante : http://pds.hypotheses.org

  • Isabelle Backouche, directrice d'études à l'EHESS
  • Michel Barthélémy, chargé de recherche au CNRS
  • Francis Chateauraynaud, directeur d'études à l'EHESS
  • Cecilia d'Ercole, directrice d'études à l'EHESS
  • Sophie Desrosiers, maître de conférences à l'EHESS
  • Mary Picone, maîtresse de conférences à l'EHESS
  • Christian Topalov, directeur d'études à l'EHESS

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/40466
Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 31 mai 09h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir