Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 25 juin 2015 à 19h30

Projection, repas « The road to Guantanamo »

Film de Michael Winterbottom, (90mn)

Amnesty International 12e présente « The road to Guantanamo » de Michael Winterbottom, (90mn).

Ce film relate l'histoire vraie de 4 jeunes Anglais, qui, partis célébrer le mariage d'un ami au Pakistan, se retrouvent embarqués dans la paranoïa post 11 septembre. Ils ne rentreront chez eux que deux ans plus tard, après avoir connu l'enfer de la tristement célèbre prison de Guantanamo, réputée pour ses maltraitances et ses emprisonnements arbitraires.

  • 19h30 - Repas
  • 21h - Projection

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/40339
Source : http://www.cl-aligre.org/spip/spip.php?articl...


The Road to Guantánamo

Le film relate l'histoire vraie de quatre jeunes Anglais, Ruhal Ahmed, Asif Iqbal et Shafiq Rasul, les « Tipton Three »1,2,3(les trois originaires de Tipton) comme on le voit parfois dans les articles anglophones. Le réalisateur a pour ce docu-fiction décidé d'organiser le film avec des parties purement film, où l'on voit les acteurs, des parties interviews, où les vrais Ruhal, Asif et Shafiq racontent leur histoire et des parties avec des séquences historiques. Cette bande d'amis, dont les parents sont d'origine pakistanaise et bangladaise, se rendent fin septembre 2001, au Pakistan pour célébrer le mariage d'Asif. C'est à Karachi, lors d'une discussion à la mosquée, qu'ils décident d'aller en Afghanistan juste après le 11 septembre, histoire de voir de leur propres yeux ce qu'il se passe dans la région, (à l'époque, les talibans étaient au pouvoir). Le film composé d'interviews, de séquences historiques relatives à cette période, nous dresse un portrait dramatique de l'expérience des trois amis : depuis leur voyage en Afghanistan jusqu'à leur arrestation et incarcération.

Ruhal, Asif et Shafiq voyagent en camionnette avec deux autres amis, ils traversent la frontière en octobre 2001, au moment même où les forces aériennes américaines commencent à frapper les régions afghanes prises par les talibans. Ils arrivent à Kandahar sans trop de difficultés, et quelques jours plus tard à Kaboul, la capital. Après environ un mois à errer sans but autour de Kaboul, les « Tipton three » décident de rentrer au Pakistan. Ce jour là, face au chaos ambiant, les amis malchanceux se trompent d'autocar. Ils vont encore plus loin en Afghanistan et arrivent sur la première ligne de combat entre les Talibans et les rebelles de l'Alliance du Nord, Front uni islamique et national pour le salut de l'Afghanistan. Le convoi de véhicules dans lequel ils se trouvent est ciblé par une frappe aérienne, ils s'en sortent vivant et errent à nouveau dans le pays. À la mi-novembre, près de Baghlân, ils tombent sur un groupe de personnes qui se trouvent être des combattants Talibans et leur demandent de les conduire au Pakistan. Peu de temps après, les trois amis se font capturés par les soldats de l'Alliance du Nord.

Détenus dans une base militaire à Mazâr-e Charîf, les trois amis se font interrogés et affirment qu'ils sont des citoyens britanniques. Comme ils n'ont ni bagage, ni argent, ni passeport, ni tout autre document leur permettant de prouver la vérité, Ruhal, Asif et Shafiq se font directement transférés dans une base militaire américaine. Ils sont emprisonnés dans une prison de l'Armée américaine pendant un mois avec d'autres prisonniers. Ils se font régulièrement interrogés, et battre à certaines occasions par les soldats américains.

En janvier 2002, les « Tipton Three » sont officiellement considérés comme « combattants ennemis » par l'Armée américaine, et sont transférés ainsi que des dizaines d'autres présumés Talibans ou combattants d'Al-Qaïda à Guantánamo, à Cuba. Ils y seront détenus durant les deux prochaines années, en isolement la plupart du temps, sans chef d'accusation ni représentation juridique.

Le film montre plusieurs scènes reproduisant les traitements violents durant les interrogations, l'usage de techniques de torture telles que les positions de soumission, ou les tentatives d'obtention de confessions forcées d'appartenance aux Talibans ou à Al-Qaïda.

L'isolement continu dans le Camp X-Ray, camp de détention provisoire fermé en avril 2002, ainsi que dans un autre camp. Ils subissent au cours de ces deux années de détention, plusieurs interrogatoires de la part de l'Armée américaine et de la CIA, Central Intelligence Agency.

Lors d'un incident survenu au Camp X-Ray, un gardien profane le Coran d'un détenu en le jetant à terre pour susciter une réaction de la part des autres détenus. Ruhal témoigne avoir vu un groupe de soldats américains battre sauvagement un prisonnier d'origine arabe, désobéissant et mentalement instable, parce qu'il ne respectait pas leurs ordres. Lorsque Ruhal crie haut et fort que cette pratique viole les Conventions de Genève, les gardes lui rient au nez et lui disent que ces lois ne s'appliquent pas aux traîtres.

En 2004, les « Tipton Three » sont libérés sans aucun chef d'accusation. Ils sont rapatriés au Royaume-Uni et retourneront un an plus tard au Pakistan pour célébrer le mariage d'Asif, pour lequel ils étaient venus il y a trois années de cela.

Des détenus de Guantánamo au Camp X-Ray. 11 janvier 20024.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Road_to_Guan...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir