thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 23 mai 2015 à 20h

Projection débat

« Luttes territoriales amérindiennes au Brésil »

De La Plume à l'Ecran

Projection suivie d'un débat avec la réalisatrice Daniela Fernandes Alarcon et Nathalie Le Bouler Pavelic Santos, doctorante

Le retour de la terre tupinamba

Documentaire réalisé par Daniela Fernandes Alarcon - 2015 | 00h25 | VOST FR

« Le retour de la terre tupinamba » retrace la lutte du peuple tupinambá, qui habite au Sud de l'Etat de Bahia (Brésil), pour la récupération du territoire qu'il occupe traditionnellement. Les Tupinamba attendent depuis 10 ans la conclusion du processus de démarcation de leur terre et voient leurs droits systématiquement violés, tant par l'Etat brésilien que par les individus et les groupes opposés à la régularisation de leur territoire.
En réunissant des témoignages d'Amérindiens et des séquences filmées en mai 2014 dans la communauté de la Serra do Padeiro, à l'intérieur de la terre tupinambá de Olivença, ainsi que des images d'archives, le documentaire se focalise sur l'actuelle lutte pour la terre, en s'appuyant sur des éléments de l'histoire de l'expropriation et de la résistance des Tupinambá qui s'entrelace à l'avancée de la frontière agricole à partir de la fin du XIXe siècle et de l'ascension des colonels du cacao.
Avec le film, la réalisatrice souhaite rendre visible le conflit et contribuer à faire pression sur l'Etat brésilien pour qu'il conclue, d'urgence, le procès de démarcation de la terre tupinambá de Olivença, afin de garantir les droits des Amérindiens et des non-Amérindiens.

Reprise de terre et violences contre les Amérindiens

En luttant pour leur terre, les Amérindiens sont confrontés à un intense processus de criminalisation. Plusieurs leaders ont été illégalement emprisonnés. En 2010, le cacique Babau (Rosivaldo Ferreira da Silva) a été emprisonné pendant cinq mois dans un pénitencier à sécurité maximale. La même année, une leader femme a été emprisonnée deux mois, avec son bébé. En 2009, cinq Amérindiens ont été torturés à coup de décharges électriques par des agents de la Police fédérale et, en 2011, un Amérindien s'est fait amputer la jambe après avoir été touché par un policier en civil.
En 2014, une base militaire a été installée dans le territoire tupinambá. Près de 500 soldats de l'armée ont été déployés dans la zone. Les Tupinambá dénoncent le fait d'être la cible de menaces et d'actions violentes perpétrées par les propres agents de la sécurité publique.
Les Tupinambá ont aussi été la cible de violences d'agriculteurs et d'autres individus ainsi que groupes opposés à la démarcation du territoire. D'août 2013 jusqu'à maintenant, diverses attaques ont été enregistrées. Un véhicule qui transportait des étudiants autochtones a été atteint et deux jeunes ont été blessés. Quarante maisons qui appartenaient à des autochtones ont été incendiées et détruites. Trois Amérindiens ont été assassinés dans une embuscade…

Daniela Fernandes Alarcon est anthropologue, diplômée d'une licence en communication sociale-journalisme (Université de São Paulo, Brésil) et d'un Master en Sciences sociales (Université de Brasilia, Brésil). Elle possède une expérience de recherche dans le Sud de l'Etat de Bahia au Brésil (plus particulièrement aux côtés des Tupinambá depuis 2010) et dans l'Ouest du Pará, toujours aux côtés de peuples autochtones et de communautés traditionnelles. Elle a coordonné un livre sur les impacts sociaux et environnementaux du complexe hydroélectrique de Tapajós, qui est sur le point d'être publié par l'International Rivers. Elle a récemment réussi le concours d'entrée afin de réaliser un doctorat en Anthropologie sociale (Musée National de l'Université Fédérale de Rio de Janeiro, Brésil).

Suivi du film « Les Indiens Mundubuku : Tissant la résistance »

de Nayana Fernandez (2015, 25mn).

Tarifs

  • Tarif unique 6.5 €
  • Carte UGC et Gaumont Non acceptées

Delaplumealecran

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/39770
Source : http://www.cinemalaclef.fr/evenements/soiree-...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir