Réagir (9)EnvoyeriCalPartager

dimanche 15 février 2015 à 15h

4 parties : 1 2 3 4

Manifestation de soutien au peuple grec

Contre les politiques d'austérité
Pour une Europe sociale, écologique et démocratique

Trajet / parcours : départ de République en direction de Palais Royal

Journée européenne de mobilisation

Exigeons tous ensemble le respect des choix du peuple grec et l'arrêt des politiques d'austérité en Europe

Le peuple grec vient de faire un choix démocratique clair : il s'est prononcé contre les politiques néolibérales, pour une politique de gauche, dans l'intérêt général. Il a dénoncé les mémorandums imposés par la troïka de la Commission Européenne, de la BCE et du FMI. Il a opté en faveur de mesures concrètes afin d'en finir avec le désastre des politiques d'austérité.

Nous sommes solidaires du choix du peuple grec, comme des manifestations massives ces derniers mois en Belgique, au Portugal, en Espagne, en Angleterre, en Irlande ou en Italie contre les politiques d'austérité. Un vent de changement se lève en Europe. Cette victoire, ces espoirs et ces combats sont les nôtres.

Nous nous opposons fermement aux manœuvres de chantage et d'isolement qui visent à empêcher la mise en œuvre en Grèce d'une véritable politique de gauche. Nous condamnons les coups de force de la BCE ainsi que toutes les pressions anti-démocratiques exercées par la troïka et l'UE sur le gouvernement d'Alexis Tsipras afin de maintenir à tout prix les « mesures structurelles » néolibérales (baisse des salaires, privatisation, disparition des conventions collectives, etc) qui n'ont pour résultat que de mettre le peuple grec à genoux. Nous soutenons l'exigence d'un règlement démocratique et juste de la dette publique. Le gouvernement Grec doit pouvoir appliquer le mandat que lui a donné le peuple : la réponse à l'urgence humanitaire, la sauvegarde et le rétablissement des services publics, la reconstruction du pays et la réalisation du programme de réformes soutenu par la population.

Nous exigeons que le président François Hollande et le gouvernement français respectent le choix du peuple grec et soutiennent ses revendications.. C'est nécessaire pour la Grèce, c'est une chance pour l'Europe. Nous soutenons donc le moratoire de la dette grecque. Nous proposons un audit citoyen de l'ensemble de ces dettes qui constituent un fardeau inacceptable pour les peuples, et exigeons d'en annuler la part injuste et illégitime. Comme le peuple grec, nous défendons le droit à la satisfaction des besoins de la population en matière d'alimentation, d'habillement, de santé, de logement, d'éducation, d'emploi, de sécurité publique, de culture et d'environnement.

Nous appelons à une marche à Paris et dans d'autres villes le dimanche 15 février, journée de mobilisation européenne (manifestations prévues à Athènes, Rome, Lisbonne, Bruxelles, Amsterdam, Edimbourg, Berlin, etc) en soutien au peuple grec. C'est ainsi que nous pourrons montrer avec force que la lutte du peuple grec est notre lutte, et qu'ensemble - citoyen-ne-s, syndicats, partis, associations - nous allons modifier le cours de choses en rompant avec le cours libéral et austéritaire de l'Europe, construire une alternative aux politiques néolibérales, stopper l'austérité et agir pour une Europe sociale, écologique et démocratique.

Signataires :

Organisations politiques et syndicales, associations citoyennes :

Antarsya - France, ATTAC, CADTM, Collectif Roosevelt, Cie Bouche à Bouche, Confédération paysanne, Compagnie Erinna, Copernic, Club socialistes affligés, Economistes atterrés, Ensemble, Femmes Egalité, Front populaire Tunisie Ile-de-France, Grèce-France Résistance, GU, Les effronté-e-s, Les Hommes sans épaules, Les jeunes écologistes, Les Oranges, Marches européennes, Mémoires des luttes, MJCF, MJS, Nouvelle Donne, NPA, PCF, PCOF, PG, République et Socialisme, Solidarité France Grèce pour la Santé, Transform!

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/37901
Source : https://www.facebook.com/events/3380292097363
Source : message reçu le 11 février 16h


1 2 3 4

Manifestation de Solidarité avec le Peuple Grec

CGT

Journée de mobilisation européenne
Exigeons tous ensemble le respect des choix du peuple grec et l'arrêt des politiques d'austérité en Europe

La CGT Ile-de-France se joint à cet appel de diverses organisations sociales et politiques.

Source : http://www.cgt94.fr/spip.php?breve1458


1 2 3 4

Rassemblement de solidarité avec le peuple grec :

Contre les politiques d'austérité, Pour une Europe sociale, écologique et démocratique

Cette manifestation unitaire à laquelle appellent plus de trente organisations politiques, associatives, syndicales s'inscrit dans une mobilisation européenne qui s'amplifie ces derniers jours pour faire respecter les choix du peuple grec.

Ensemble, les manifestant-e-s diront

  • non à l'austérité et aux réformes antisociales et antidémocratiques exigées par les institutions européennes en Grèce
  • non à la pression financière par la dette qui étrangle le pays
  • leur solidarité avec le peuple grec contre la Troïka et les pressions des institutions européennes
  • leur exigence que le gouvernement français respecte la souveraineté et les choix démocratiques du peuple grec

Source : https://france.attac.org/agenda/article/rasse...


1 2 3 4

L'appel du SFGS pour le dimanche 15/02

AppelManif_AveclesGrecs15Fevrier-2b

Crée en février 2013, l'objectif du collectif fut la mise en place, en France, d'un réseau de solidarité active avec les structures autogérées de santé que sont les Dispensaires Sociaux Solidaires (DSS) en Grèce à travers:

  • La collecte et l'envoi de matériel médical et pharmaceutique,
  • Le soutien financier des structures autogérées à travers la récolte de dons,
  • L'information sur la crise sanitaire et sociale en Grèce, et sur l'action des dispensaires sociaux
  • la facilitation de relations directes entre les structures françaises et grecques

Le but était de créer en fin de compte, un réseau de solidarité actif de caractère international et de dénoncer les menaces qui pesaient sur le système de santé ailleurs pour les mêmes raisons dans d'autres pays européens.

En Grèce, la mobilisation sociale a joué un rôle de premier plan dans le changement du paysage politique qui se manifeste par la récente élection d'un gouvernement de gauche.

Les dispensaires sociaux comme d'autres structures autogérées, en Grèce peuvent servir de référence pour lutter en France et dans d'autres pays européens.

Au cours des 6 dernières années (2008 à 2014) la société grecque a subi les conséquences de la politique néolibérale imposée par les gouvernements grecs pour faire face à la, soi disant, crise économique provisoire, qui ont eu recours aux mesures d'austérité et ont imposé aux citoyens un lourd fardeau de restrictions économiques.

Dans ce nouveau contexte économique, la vie humaine perd de sa valeur et se trouve soumise au système financier.

Cela se manifeste par la remise en cause des droits humains tels que le droit au travail, à la santé, au logement, à l'éducation.

Le résultat des mesures d'austérité, prises par les gouvernements précédents, est la croissance dramatique du nombre des personnes non assurées, des chômeurs et des sans-abri et aussi de l'insécurité des groupes plus vulnérables et précaires comme les enfants, les immigrants, les toxicomanes, les personnes handicapées, les malades chroniques et les personnes âgées.

Aujourd'hui la Grèce, après six ans de crise économique, à sombré dans une crise humanitaire généralisée.

Une question qui reste encore aujourd'hui sans réponse concerne ce que cette crise va faire disparaître avec elle.

Qu'est-ce que ce qui sera perdu ?

Cette question doit être posée car la crise économique touche de plus en plus de pays en Europe.

Le risque latent est que, sous le prétexte de la crise économique, l'État cesse à reconnaître ses obligations envers les citoyens.

ll devient évident qu'au fond, le but de ce parcours n'est autre que la pérennité de ce nouvel état de choses supposé jusqu'ici comme provisoire correspondant à ce que les institutions nomment les réformes structurelles.

Dans ce contexte, l'autogestion a été et reste encore, une force motrice en Grèce.

Au travers l'auto-organisation la société grecque a pu trouver une plateforme de mouvements sociaux, afin d'exprimer la solidarité, la résistance, le renforcement du lien social, mais a réussi aussi à faire émerger une solution au problème du drame humanitaire.

Les structures de santé autogérées, les dispensaires et pharmacies sociaux solidaires sont partie prenante de ce mouvement de la société grecque.

Deux ans plus tard, après avoir créé un réseau de solidarité en France, avant concrètement exprimé notre solidarité et créé une relation solidaire de fraternité avec les bénévoles des structures de santé autogérées, à travers des visites, la collecte et l'envoi de dons, de matériel médical et de médicaments, le collectif Solidarité France-Grèce pour la Santé considère qu'il fait partie du changement social qui se déroule en ce moment en Grèce.

La question est ouverte pour les peuples d'Europe de savoir s'ils vont ou non accepter les remises en causes liées aux politiques liées la crise économique.

Après les derniers événements politiques en Grèce, les Grecs semblent répondre à cette question en rejetant les politiques néolibérales et impérialistes, les mesures d'austérité et la dégradation des droits de l'homme, en choisissant la démocratie. Dans ce cadre du changement social, le collectif SFGS cherche à développer davantage le réseau de solidarité en France.

La crise du système de santé ne va pas cesser du jour au lendemain, car la destruction du système de santé a été profonde, nous sommes donc mobilisés pour soutenir les mouvements sociaux grecs mais aussi les structures autogérées de santé tant qu'elles resteront en place.

Notre objectif est la diffusion du message de la solidarité, du changement et de la mobilisation sociale et le renforcement, maintenant plus que jamais, du mouvement social de santé en Grèce. Nous vous appelons par conséquent de continuer à soutenir nos actions d'aide concrètes envers les structures de santé autogérées.

Toutes les informations sur l'activité du collectif sont disponibles sur:

http://solidaritefranco-grecquewordpress.c0m/

Inscrivez Vous à la newletter:

franceexgrece.solidaexrite.sante@gexmail.com

Source : https://solidaritefrancogrecque.wordpress.com...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

iLS ATTENDENT QUOI POUR SORTIR DE L'EURO ?

Par Anonyme, le 14/02/2015 à 16:06

Si ils veulent vraiment appliquer leur politique , les nouveaux dirigeants doivent sortir de l'Euro et peut être de l'europe ... Les compromis , on connait , çà mène à quoi ? ... à se soumettre ... Allez SIRYSA COURAGE

Facebook hors de nos vies !

Par Anonyme, le 14/02/2015 à 11:07

Facebook, c'est caca.

Renseignez-vous !

chemin

Par Anonyme, le 14/02/2015 à 10:36

qqn connait le chemin (entre répu et palais royal via où???) merciiiii

Où sont les grandes orgas syndicales,les partis et autres assoc' de "gôche ds les signataires (donc manifestants ) annoncés?

Par Anonyme, le 13/02/2015 à 19:41

A LIRE LA LISTE DES PARTICIPANTS ANNONCES CI-DESSUS,IL EN MANQUE BEAUCOUP QUI CRIAIENT A LA MOBILISATION POUR SYRIZA ET LA GRECE, AVANT L'ELECTION de TSIPRAS:ALORS?QUE SE PASSE T-IL?...

Par Anonyme, le 13/02/2015 à 10:32

bonjour madame la grec je parle en connaissance de cause bonne journée rachida la marocaine vous vivez pas en gréce pour voir ce qui s'y passe beaucoup de fachos y vivent et nous sommes pas les bienvenus en tant que peuple arabe venez chez nous et faite la différence de l'acceuil des humains bonne manifs entre vous

anonyme ????

Par Anonyme, le 12/02/2015 à 19:55

quand on n'a pas le courage de signer ses commentaires, on s'abstient.

Irène Priniotakis

Solidarité avec le peuple grec

Par Anonyme, le 12/02/2015 à 14:28

Solidarité avec le peuple grec qui refuse avec Syriza l'austérité imposée par les gouvernants de droite et des PS, au service des capitalistes de l'Union européenne, de la BCE et du FMI, il y en a assez du ch^omage, des bas salaires, du démantèlement des services publics en Europe, politique qui ne fait que faire le jeu de l'extre^me droite. Soutenir les Grecs contre la troîka, c'est aussi luttter pour nous.

J.F. MILLAUD, Paris 18°

Réponse

Par Anonyme, le 12/02/2015 à 11:22

La remarque précédente est absurde dans la mesure où Syriza est précisément le seul parti à avoir apporté sa solidarité,

matérielle

autant que politique, aux immigrés sur le sol grec. Et cela depuis des années. Si vous vous informiez un peu, vous verriez

que le nouveau gouvernement vient de refondre entièrement le droit des étrangers, notamment

par l'introduction du droit du sol. Enfin, Syriza est le parti de la solidarité internationale : son appel à une conférence

sur la dette appelle à une renégociation pour l'ensemble des pays surendettés.

Par Anonyme, le 11/02/2015 à 19:42

bonsoir, les grecs n'ont jamais manifester de solidarité envers quiquonque, ils ont meme courru après des réfugiés en les menaçant de quitter leur pays alors?