thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 24 janvier 2015 à 16h30

« L'Empire des Hygiénistes. Vivre aux colonies »

Rencontre-débat avec Olivier Le Cour Grandmaison autour de son livre L'Empire des Hygiénistes. Vivre aux colonies (Fayard).

Entrée libre.

Au lendemain de la Commune de Paris, la France devient la deuxième puissance coloniale du monde. À la conquête succède l'exploitation des colonies, réputée profiter à la fois aux colons, à la métropole et aux « indigènes ». C'est dans ce contexte que se développent les sciences dites « coloniales », qui prospèrent comme des disciplines spécialisées au sein de la sociologie, de l'ethnologie, du droit, de la géographie, de l'histoire et de la médecine, en prenant pour objet spécifique les colonies et les autochtones qui y vivent. Marquées par des paradigmes biologiques et racistes - inégalité des races, transmission héréditaire des caractéristiques physiques et psychologiques… -, ces sciences contribuent à la diffusion d'une conception hiérarchisée du genre humain qui se traduit de manière très concrète : par une séparation stricte entre Européens et « indigènes » en vertu de considérations hygiénistes, par la pratique courante du travail forcé ou encore par le maintien de l'esclavage domestique malgré son abolition en 1848. Comme dans les deux premiers volumes de sa trilogie (Coloniser. Exterminer et La République impériale), l'auteur met au jour des aspects peu connus de la colonisation française en s'appuyant sur un corpus souvent négligé - ouvrages de médecine, manuels universitaires… - et en analysant les débats politiques qui eurent lieu tout au long de la période.

http://www.fayard.fr/sites/default/files/styles/large/public/images/livres/9782213662367-X_0.jpg?itok=1q50RBK7

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/37232
Source : http://www.fayard.fr/lempire-des-hygienistes-...
Source : http://www.monde-libertaire.fr/tous-les-evene...


L'Empire des hygiénistes. Vivre aux colonies.

Olivier Le Cour Grandmaison

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la majorité des responsables politiques souhaitent transformer les colonies françaises en territoires sûrs et prospères vers lesquels convergeront hommes et capitaux.

L'avenir semble radieux, celui de la République impériale aussi ; les réalités le sont moins. Soldats, fonctionnaires et colons meurent en masse au cours de désastres qui n'étonnent guère les médecins.

Ces derniers savent l'insalubrité du climat, la corruption des sols et des eaux, la virulence des maladies tropicales qu'aggravent la précipitation des gouvernements et le conservatisme de la hiérarchie militaire. Guérir ?

Eu égard aux moyens de l'époque, la réalisation de cet objectif est très incertaine. Il faut donc prévenir de toute urgence pour assurer la sécurité sanitaire des Français expatriés et les « faire vivre » aux colonies.

Des praticiens nombreux et célèbres se mobilisent pour relever ces défis grâce au développement d'une hygiène exotique conçue comme une science pratique et totale. Leurs prescriptions s'étendent à tous les registres de la vie : sexualité interraciale et conjugale, organisation d'une journée type adaptée aux variations de température, alimentation et boisson, vêtements et couvre-chefs, villes et maisons coloniales, division raciale du travail entre Blancs et « indigènes ».

De même, sont ainsi justifiés le travail forcé imposé aux autochtones et le maintien de l'esclavage domestique dans l'Afrique française, malgré les protestations de Victor Schoelcher au Sénat en 1880. S'appuyant sur des sources nombreuses et parfois négligées - traités, manuels, romans…-, Olivier Le Cour Grandmaison reconstruit cette histoire complexe avec finesse en analysant les enjeux multiples liés à ces questions.

Olivier Le Cour Grandmaison enseigne les sciences politiques et la philosophie politique à l'université d'Évry-Val-d'Essonne.

Il a notamment publié :

  • 17 octobre 1961 : un crime d'État à Paris (collectif, La Dispute, 2001),
  • Haine(s). Philosophie et politique, avant-propos d'Etienne Balibar, (PUF, 2002),
  • Coloniser. Exterminer. Sur la guerre et l'État colonial (Fayard, 2005),
  • La République impériale. Politique et racisme d'État (Fayard, 2009),
  • De l'indigénat. Anatomie d'un « monstre » juridique : du droit colonial en Algérie et dans l'empire français (Zones/La Découverte, 2010).

Source : liste de diffusion TERRA, reçu le 19 janvier 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir