thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 27 septembre 2014 à 15h

Reunion publique du CCI(RI)

Il y a 100 ans, les partis socialistes ont ouvert la voie au déchaînement de la Première Guerre mondiale

  • Reunion publique à Toulouse
    Samedi 13 Septembre de 15h00 à 18h00
    Salle DURANTI, 318 6 Rue du Lieutenant Colonel Pélissier, 31000 Toulouse
  • Reunion publique à Marseille
    Samedi 20 septembre de 15h à 18h
    Mille Bâbords, rue Consolat, Marseille 1er
  • Reunion publique à Paris
    Samedi 27 septembre de 15h à 18h
    CICP, 21ter rue Voltaire, Paris 11e, métro Rue des Boulets

Sur le Thème:

Il y a 100 ans, les partis socialistes ont ouvert la voie au déchaînement de la Première Guerre mondiale

Introduction:

Avec la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, toute la bourgeoisie cherche aujourd'hui à nous faire oublier la vérité historique : ce sont les partis "socialistes" qui ont voté les crédits de guerre et embrigadé des dizaines de millions de prolétaires dans cette infâme boucherie. En trahissant les principes et le mot d'ordre du mouvement ouvrier : "Les prolétaires n'ont pas de patrie, prolétaires de tous les pays unissez-vous !", ce sont les partis "socialistes" qui ont été les principaux responsables du massacre. Mais cette trahison, qui a signé l'entrée du capitalisme dans sa période de décadence et l'intégration définitive des PS dans le camp de la bourgeoisie, ne s'est pas faite du jour au lendemain. Le vote des crédits de guerre par les députés "socialistes" au Parlement a été le couronnement d'un long processus de dégénérescence opportuniste, notamment au sein du parti phare du mouvement ouvrier, le Parti social-démocrate allemand.

Nous vous invitons à participer au débat qui suivra l'exposé du CCI.

Topaze. Lecteur de Revolution Internationale http://fr.internationalism.org/

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/34917
Source : http://www.classecontreclasse.org/./viewtopic...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir