thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 24 mai 2007 à 15h

manifestation pour soutenir Maria lycéene à Paul Valéry - sans-papier - RESF

(attention ce RDV a changé, il avait été initiallement prévu au Lycée à 13h30)

Appel à mobilisation pour Maria élève au lycée Paul Valéry - Jeudi 24 Mai - à 15H00 Place St Michel

Appel à Mobilisation

Pour que Maria Florencia Plada Billar, élève de terminale ES au lycée Paul Valéry, menacée d’une OQTF (obligation à quitter le territoire français ) puisse passer son bac. Pour que tous les lycéens, jeunes majeurs sans papiers, arrivés et scolarisés en France depuis des années, aient le droit de poursuivre leurs études et leur vie dans notre quartier.

Parce que la défense des “ sans papiers” et de leur famille s’impose comme une démarche de solidarité incontournable dictée par nos consciences, nous appelons à un

grand rassemblement
Jeudi 24 Mai
à 15H00 Place St Michel

paris 

Ne laissons aucun lycéen disparaître Soyons tous là pour les soutenir et défendre leurs droits Lycéens, citoyens solidaires Notre dignité et celle de notre société sont en jeu !


Une délégation ira déposer et défendre les dossiers de jeunes majeurs lycéens du 12ème.

Collectif de Vigilance Paris 12e pour les Droits des Etrangers / RESF : Attac Paris 12, Bougeons la gauche, CGT Saint Antoine, CGT Cheminots gare de Lyon CIMADE, , Commune libre d’Aligre, FCPE 12,Gauche Alternative 12e, La Santé n’est pas une marchandise, LCR 12e, LDH 12e, Les petits Baudelaire, Les Verts 12e, Maison des étudiants des états de l’ouest africain, PCF 12e, PS 12e, RéSO (réseau Solidaire), SEM (Synergie Europe Méditerranée) , Zone de Droit et des habitants du 12e.


Source : http://www.collectif12.com/spip.php?article10

 


Manifestation du lycée Paul Valéry pour soutenir Maria



Communiqué de Presse


Maria a le droit de passer son bac comme tous les élèves de terminale du lycée Paul Valéry

Arrivée en France à l’âge de 13 ans et actuellement scolarisée au lycée Paul Valéry, Maria Florencia Plada Billar est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) depuis le 27 avril dernier. Dans quelques jours, le délai d’un mois expirera et Maria et sa famille devront quitter la France.

Le refus de titre de séjour de Maria par la Préfecture sonne comme une réelle injustice. Parce qu’elle est arrivée en France 10 mois après son treizième anniversaire, elle ne bénéficie pas automatiquement de papiers français. Depuis son arrivée, Maria a effectué un parcours scolaire excellent, sans aucun accroc. Elle est actuellement en classe de Terminale ES. Depuis quatre ans, elle s’est construite une vie dans le quartier.

Elle a déposé cet été à la Préfecture de Police de Paris, avec ses parents, un dossier de régularisation dans l’espoir d’obtenir un titre de séjour afin de vivre dans des conditions décentes, de cesser d’avoir peur chaque matin et surtout de pouvoir poursuivre sereinement ses études en France.

Ses parents bien que parfaitement intégrés et ayant un travail ont eux aussi reçus une OQTF.

Nous dénonçons cette décision qui tombe comme un couperet pour cette jeune fille à quelques semaines à peine des épreuves du baccalauréat. Avec cette décision injuste, les projets de Maria de suivre des études de droit après son bac sont réduits à néant. Demain, l’Etat Français se prépare à la renvoyer vers un pays qu’elle ne connaît presque pas, loin de ses amis, loin de son quartier où elle a vécu son adolescence ; un pays dans lequel ses chances de suivre des études supérieures sont infimes.

nous demandons au Préfet de Police de Paris de reconsidérer sa décision et d’examiner à nouveau, avec bienveillance, le dossier de la famille PLADA afin de leur accorder un titre de séjour et permettre ainsi à Maria d’achever son année scolaire et de s’inscrire à la faculté à la rentrée prochaine.

Contact presse : Pénélope Komites 01 42 76 41 60


Source : http://www.educationsansfrontieres.org/?artic...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir