thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 2 mars 2014 à 11h

2 parties : 1 2

Rassemblement de la « liste des sans-voix »

Tous les dimanches avec la Liste des Sans-voix 18ème Paris la démocratie renaît dans la rue. Aujourd'hui le 18ème, demain Paris, puis le monde!! Le 23 février repas et musique chiliens, prises de parole, discussion et débat, à partir de 11.30 jusqu'à 16h, devant la mairie du 18e, place Jules Joffrin.
PARIS, SOMOS NOSOTR@S. PARIS, C'EST NOUS.

HabitantEs de quartiers populaires, Travailleur-se-s avec ou sans papiers, FrançaiSEs et EtrangerEs, Paris, c'est nous !

Nous sommes malienNEs, malgaches, françaiSEs, rroms, palestinienNEs, algérienNEs, tunisienNEs, sénégalaiSEs, mauritanienNEs, tamoulEs, cingalaiSEs, portugaiSEs, canadienNEs, marocainEs, kabyles, kurdes, ivoirienNEs…
Nous sommes ouvrierEs, employéEs, commerçantEs ou étudiantEs, avec ou sans emploi, en activité ou retraitéEs.
Ensemble, nous vivons ici, nous envoyons nos enfants à l'école ici, nous nous soignons ici, nous payons nos impôts ici, nous prenons les transports ici.

Paris, c'est nous !

Pourtant Paris se fait aujourd'hui sans nous et contre nous.

Paris se fait sans nous.

Beaucoup parmi nous, dans nos quartiers, n'ont même pas le droit de vote parce qu'ils ou elles sont étrangerEs. Dans le 18è arrondissement une étude récente a ainsi montré que plus de la moitié des jeunes de moins de 18 ans a des parents qui n'ont pas le droit de vote. Comment pouvons nous touTEs être entenduEs lorsque beaucoup d'entre nous sont sans-voix ? Aux dernières élections municipales moins du tiers de la population a voté dans le 18è arrondissement.

Paris se fait contre nous.

Plus on attaque les étrangers et plus Paris nous devient étranger.
Comment pouvons-nous être respectéEs, comment nos quartiers peuvent être respectés par des éluEs qui acceptent que nous soyons triéEs à l'entrée des bureaux de vote ? Comme nous sommes triéEs dans la rue par les contrôles au faciès, triéEs pour obtenir un emploi, un logement, etc.
Comment s'étonner que dans cette guerre à la solidarité et au vivre ensemble s'engouffrent toutes les haines et les racismes ?

Paris se fait contre nous.

L'exclusion politique est l'autre face de l'exclusion sociale qui nous chasse de Paris : loyers inabordables, salaires et aides sociales en baisse, santé et transports de plus en plus chers, destruction de l'hôpital public, éducation à deux vitesses…

On vit ensemble, on décide ensemble.

François Hollande avait promis le droit de vote pour les étrangers. Promesse trahie, comme celle de s'attaquer à la Finance !
Nous n'attendons plus. Ce qu'on nous refuse, désormais nous le prenons : les sans-voix prennent la parole !

Pétition : http://www.change.org/fr/pétitions/citoyens-de-paris-18ème-et-d-ailleurs-appel-à-l-action

Site http://sansvoix-paris18.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Liste-des-Sans-voix-18ème-Paris

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/31360
Source : message reçu le 22 février 16h
Source : message reçu le 23 février 17h


Rassemblement de la « liste des sans-voix »

Pour les municipales à Paris, le comité du NPA du 18ème arrondissement soutient toutes les listes du NPA dans les arrondissements où il est présent. Dans le 18ème, il soutient et participe à la « liste des sans-voix ». Cette initiative rassemble des militants et habitants, travailleur-se-s avec ou sans papiers, français-es et étranger-es, y compris en-dehors de l'Union Européenne, au risque de voir notre liste invalidée : c'est qu'il faut mettre les pieds dans le plat, et pointer la trahison de la promesse du candidat Hollande d'ouvrir le droit de vote et l'éligibilité aux élections locales aux étranger-es non-communautaires ! Au-delà il s'agit pour nous de refuser la résignation devant les capitulations constantes du gouvernement Hollande-Ayrault devant les réactionnaires de tout poil, devant le patronat, les homophobes, les anti-féministes, les racistes et les xénophobes. Dans notre arrondissement cette campagne va pour nous de pair avec le combat contre l'extrême-droite, pour l'accès au logement, à l'emploi, à l'éducation, à la santé (avec en particulier la mobilisation à construire pour empêcher la fermeture de l'hôpital Bichat). La période actuelle n'est pas une période facile pour la gauche radicale : même si ce n'était pas le cas du NPA, beaucoup de ceux de notre camp avaient au moins certains espoirs dans la fin du sarkozysme, et se retrouvent désemparés, résignés. Il faut donc redonner confiance autour de nous, rassembler toutes celles et ceux qui sont prêt-es à se battre jusqu'au bout pour leurs droits et ceux de leurs voisins et collègues. La liste des sans-voix réunit de nombreux militants qui ne sont pas au NPA, qui se sont battus contre le racisme, pour les sans-papiers, contre des dictatures et pour les droits des travailleurs. Elle construit son propre programme, au fil des réunions, avec celles et ceux qui soutiennent sa démarche. Ce programme ne sera pas le programme du NPA, mais nous sommes certains qu'il ne sera pas non plus en contradiction avec lui. Les liens militants créés ont déjà posé la question de la continuation de la liste au-delà des élections, ils peuvent aider fortement à reconstruire un pôle de résistance au sein de nos quartiers. C'est pourquoi nous appelons tous-tes les sympathisant-es du NPA du 18ème arrondissement à soutenir à la liste des sans-voix et à y participer.

Rendez-vous dimanche 16 février et tous les dimanches suivants entre 11h et 16h place Jules Joffrin pour rencontrer les membres de la liste, avoir nos tracts, signer la pétition, participer à la liste, discuter, manger, chanter.... Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Liste-des-Sans-voix-18%C3%A8me-Paris/1461818874033061 Email : sansvoexix18e@yahoo.exfr

Source : http://www.npaparis18.org/spip.php?article218