thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 4 février 2014 à 21h

Théâtre « Bienvenue dans l'angle alpha »

Les mardis et mercredis à 21h00 - du 7 janvier au 26 février
Au théâtre de Ménilmontant avec Le Lieu-Dit

La compagnie Ada-Théâtre présente Bienvenue dans l'angle alpha
d'après Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza de Frédéric Lordon
adaptation et mise en scène de Judith Bernard

A quoi carbure le monde du travail ? A la crainte (de manquer), au désir (de consommer), et à ces nouvelles passions : « se réaliser », « s'investir », et finalement épouser le désir maître - celui du patronat. Ainsi le capitalisme a colonisé nos âmes, capturant la quasi-totalité de nos désirs. Mais il reste encore, en chacun, un désir propre, faisant écart aux commandements du désir maître ; cet écart, cette résistance possible, on peut l'appeler : l'angle Alpha.

Quel est votre angle alpha ?

En chaque individu, l'angle Alpha manifeste son inclination à la dissidence, son degré de résistance à l'ordre du monde comme il va (mal : c'est le vecteur D', qu'on peut lire déprime). L'espoir d'un autre monde qui ne soit pas complètement assujetti au fantasme capitaliste consiste donc dans la préservation, et même dans l'augmentation, en chacun de nous, de l'angle Alpha...

Et c'est à quoi « travaille » le spectacle Bienvenue dans l'angle Alpha : il met en scène cinq acteurs et une danseuse-chorégraphe. Par son rapport à la danse, puissamment énergique, Maggie Boogaart incarne la force désirante de chacun à l'état libre, dans ce qu'elle a d'inapprivoisable ; elle donne à voir le spectaculaire potentiel d'énergie qui nous anime (ce que Spinoza appelle le conatus).

Les autres acteurs incarnent un monde plus domestiqué, des corps dont l'énergie a été capturée par le Désir-Maître (le monde de l'entreprise, qui fait de nous des travailleurs travaillant toujours plus pour... travailler toujours plus).

Car il s'agit de mettre de la philosophie sur un plateau, des concepts dans des corps, et des méditations critiques dans les mouvements de la danse et du jeu.

Chorégraphie : Maggie Boogaart

Interprètes : Judith Bernard - Maggie Boogaart - Renan Carteaux - Gilbert Edelin - David Nazarenko / Fabrice Nicot - Aurélie Talec

Le texte Capitalisme, désir et serviture. Marx et Spinoza de Frédéric Lordon (2010) est disponible aux éditions La Fabrique.
Contact : lafabrexique@lafabriexque.fr

Retrouvez Judith Bernard et Frédéric Lordon dans l'émission D@ns le texte sur Arrêt sur images ici6

Réservations / Tarifs:

Réservations : 01 46 36 98 60 ou resa@mexenilmontant.exinfo
Tarifs : 14 euros / 20 euros

Tarif spécial pour les lecteurs de Démosphère:
1 place achetée (20€) = 1 place offerte (soit la place à 10€) .

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/30718
Source : message reçu le 14 janvier 17h
Source : message reçu le 14 janvier 03h
Source : http://www.lelieudit.com/Spectacle-Au-theatre...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir