thème : écologie
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 30 octobre 2013 à 19h

Ciné débat « Taste the waste »

avec les-eco-coopérateurs et le Cedidelp - Festival AlimenTerre

Un film de Valentin Thurn. Au Japon, aux États-Unis, en Allemagne, en France, la majorité des produits alimentaires partent à la poubelle avant même d'avoir atteint un rayon de supermarché. Taste the waste dévoile les absurdités d'une logique économique de la surabondance et de l'extrême pauvreté.

Suivi d'un débat avec nos invités:

  • Thomas Pocher, président de Greentag
  • Bastien Beaufort, président de l'Association Disco Soup et Slow Food Bastille
  • Anne Gorry, chargée de mission Idf de l'association Les Petits Débrouillards

Synopsis :

Le scénario est le même au Japon, aux États-Unis, en Allemagne, en France. La majorité des produits alimentaires partent à la poubelle avant même d'avoir atteint un rayon de supermarché. Des pommes de terre trop grosses, des tomates pas assez rouges, des concombres pas assez droits… L'enquête menée pour le documentaire révèle que 45 kilos de denrées alimentaires partent à la benne, chaque jour, dans chaque filiale. Les produits sont parfaitement consommables, mais ne correspondent pas aux normes du supermarché. L'esthétique prime sur la nutrition. Taste the waste dévoile les absurdités d'une logique économique créant la surabondance d'un côté et l'extrême pauvreté de l'autre.

Cliquez ici, pour la bande annonce

Avis des Eco Coopérateurs:

La thématique du film colle très bien au Festival ALIMENTERRE : gaspillage de nourriture de notre assiette jusque dans les champs, en faisant le lien avec la faim dans le monde et les inégalités nord-sud et interpelle n'importe quelle personne, petite ou grande. Il est bien construit, les images sont bonnes et l'absence de voix-off fait du bien. Les 3-4 cartons avec des chiffres clés sont marquants. Il aborde le gaspillage en Europe (Rungis) et la comparaison avec les autres continents permet de relativiser. Le film pointe la responsabilité non seulement des industriels de l'alimentation ou des grandes surfaces, mais de chacun d'entre nous, et comment ce système prolonge une forme de colonisation rampante : l'accaparement des terres des pays du sud ou la production sur des terres arables de denrées qui ne concernent que les pays riches, aux exigences démesurées (fruits contre saison…). Il aborde aussi la question « comment nourrir les villes ». Son point fort c'est la proposition d'alternatives qui font suite à chaque dénonciation et critique de nos pratiques (date de péremption vs date optimale de consommation, ne plus acheter de promotions en grosse quantité...). Il offre donc des perspectives d'action possibles et différentes, en milieu urbain ou rural. La thématique globale (consommation responsable) est intéressante et cruciale. Bien que long-métrage, le film, conçu par séquence, pourra être facilement utilisé sur une seule partie par les animateurs et enseignants pour les séances scolaires.


Ciné débats des Eco Coopérateurs et du Cedidelp

Les Eco Coopérateurs et le Cedidelp vous invitent à une série de projections suivies de débats avec nos invités.

Cette année au programme:

  • LoveMEATender de Manu Coeman (le 16 oct),
  • Cultures en Transition de Nils Aguilar (le 23 oct),
  • Blue Marble Café de Hakan Julander (le 26 oct),
  • Les déportés du libre échange de Marie Monique Robin (le 26 oct), et
  • Taste the waste de Valentin Thurn (le 30 oct).

Venez découvrir ou re-découvrir des documentaires passionnants, échanger et débattre avec nos invités!

Inscriptions sur: contacext@les-eco-coexoperateurs.fexr - N'oubliez pas de préciser pour quel film/séance vous souhaitez vous inscrire.

www.les-eco-cooperateurs.fr

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/28478
Source : https://paris.demosphere.net/rv/28476
Source : message reçu le 4 octobre 11h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir