thème : international incomplet
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 8 juin 2013 à 14h

nous cherchons une confirmation pour ce rendez-vous

Rassemblement de soutien aux

campeurs du Parc de Gezi à Taksim - Turquie

En Turquie et Kurdistan Nord, le peuple sort dans les rues et il exige la démission du Gouvernement de l'AKP par son mouvement de contestation qui dure depuis 12 jours. Ce mouvement signifie l'explosion de la colère contre la tyrannie fasciste, accumulée depuis des années dans le cœur des travailleurs, des jeunes et des femmes. Depuis longtemps, le régime fasciste de l'État turc a préparé cette contestation sociale en massacrant le peuple kurde, en faisant comme s'il n'existait pas, en utilisant la guerre sale comme prétexte pour hypothéquer l'avenir de tous les opprimés. Mais voilà qu'aujourd'hui, ils sont des millions à sortir dans les rues pour revendiquer leur liberté.

Le système capitaliste fasciste réactionnaire visent les zones vertes, le patrimoine historique et culturel appartenant aux travailleurs, il les pille au nom de "la transformation urbaine". Il veut reléguer les travailleurs en dehors de la politique, de l'action et de la vie en les forçant à vivre loin des agglomérations. La barbarie capitaliste détruit l'avenir des travailleurs et des jeunes; il les met à la rue. En Égypte et en Tunisie, les peuples ont renversé les dictatures par leur propre volonté et par leur action; cela réveille la conscience de classe des ouvriers et des opprimés. La liberté politique est la revendication commune à tous ces manifestants, ici et ailleurs.

  • "Taksim", c'est la révolte de la classe prolétaire contre le chômage, la sous-traitance, les licenciements, la désorganisation, la désyndicalisation, la tyrannie et l'exploitation capitalistes.
  • "Taksim", c'est la révolte des femmes qui demandent des comptes aux harceleurs, violeurs et assassins soutenus par le système capitaliste de domination masculine.
  • "Taksim", c'est la révolte de la jeunesse, devenue un cheval de course au profit des capitalistes alors qu'elle demande une éducation scientifique, démocratique et gratuite.
  • "Taksim", c'est la révolte et les cris des Mères du Samedi qui ont perdu leurs enfants lors de 19.000 assassinats non résolus et des mises en garde à vue avec tortures et disparitions.
  • "Taksim", c'est devenir Pir Sultan Abdal face au génocide alévite perpétré par Yavuz Sultan Selim.
  • "Taksim", c'est la lutte pour devenir la "tête" des "pillards", des « sans culottes" et des fauchés comme lors de la Commune de Paris.

Tandis qu'en Turquie et Kurdistan Nord, le peuple se révolte: à Paris, près de la Gare St Lazare, Clément Meric, un jeune étudiant à l'Université de Sorbonne en Sciences-Po est tué par des néo-nazis dits "crânes rasés", membres des JNR (Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires).

À Paris, des milliers de révolutionnaires et d'antifascistes se reconnaissent en Clément Meric, ce jeune antifasciste et lui rendent hommage. De la même façon les forces révolutionnaires et progressistes en Turquie et Kurdistan Nord le reconnaissent comme l'un des siens et elles exigent des comptes aux fascistes, tout en donnant un exemple d'Unité de Lutte.

Taksim Partout, Résistance Partout! Plateforme de Résistance Taksim à Paris

1ers Signataires PPSR-ALWATAD (TUNISIE) ROCK-ML

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/26869
Source : message reçu le 7 juin 12h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir