thème :   2e le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 6 juin 2013 à 18h30

8 parties : 1 2 3 4 5 6 7 8

Attention: ceci est le rassemblement du jeudi 6 juin

Pour la manifestation du samedi 8 juin, voir ici:
https://paris.demosphere.net/rv/26872


1 2 3 4 5 6 7 8

Rassemblement en mémoire de Clément Meric,

syndicaliste étudiant tué par l'extrème-droite le 5/06/13 à Paris.

Trois rassemblements sont prévus:

Le 05/06/13 en fin d'après-midi, Clément Meric, syndicaliste étudiant (Solidaires Etudiants) à l'IEP de Paris a été sauvagement tué par un groupuscule d'extrème droite (Jeunesses nationalistes révolutionnaires) en plein coeur de Paris à Saint Lazare. Alors que les médias titrent "un militant d'extrème gauche contre un groupuscule d'extrème droite", Clément était surtout un jeune homme qui luttait pour un idéal, pour plus d'égalité dans notre société. Voilà donc qu'aujourd'hui en France, l'extrème droite montre à nouveau son vrai visage, celui de la haine, de la violence, de l'exclusion.

Demain devant l'IEP à 12h, un rassemblement aura lieu pour la mémoire de notre camarade, pour la justice et pour la dissolution de ces groupuscules qui portent atteinte aux valeurs républicaines que nous portons.

No pasaran !

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/26840
Source : message reçu le 6 juin 02h


1 2 3 4 5 6 7 8

Un militant d'extrême gauche

mortellement agressé par un groupe d'extrême droite

Le mercredi 5 juin 2013, en sortant d'un magasin de vêtements, près de la gare Saint-Lazare, Clément Méric, jeune syndicaliste âgé de 18 ans et militant antifasciste a été battu à mort par des membres de l'extrême droite radicale. Venu de Brest pour ses études à Sciences Po, il a été victime du contexte de violences d'extrême droite qui s'est développé ces derniers mois. Il est décédé des suites de ses blessures, dans la nuit, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches auxquels nous exprimons toute notre solidarité.

Ses ami-e-s et camarades.

Source : http://www.bakchich.info/blogs/sebastien-font...
Source : liste de diffusion TERRA, reçu le 6 juin 01h


1 2 3 4 5 6 7 8

Meurtre d'un militant antifasciste

par un groupe d'extrême droite

Communiqué Front de Gauche

Réaction au meurtre de Clément, militant antifasciste et appel à un rassemblement unitaire

Clément Méric, antifascite, étudiant de Sciences Po où il militait au syndicat Sud a été tué hier en plein Paris par un groupe de militants d'extrême droite manifestement du Groupe JNR (Jeune Nationaliste Révolutionnaire).

Violemment frappé au sol il a été déclaré en état de mort cérébrale à l'hôpital Salpetrière.

Le Front de Gauche est triste et en colère devant le meurtre politique de ce jeune de 18 ans. Il adresse ses condoléances à sa famille et ses camarades.

Le Front de Gauche s'adresse au Ministre de l'intérieur pour que les forces de police retrouvent rapidement les responsables de cet assassinat. Le FDG exige la dissolution des Groupes d'extrême droite qui multiplient les actes de violence et affichent avec de moins en moins de retenue la haine raciale et leurs convictions fascistes à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines. Nous dénonçons le climat malsain qui voit la banalisation des idées d'extrême droite jusqu'au renvoi dos à dos de partis se réclamant de cette famille politique avec des forces démocratiques et antiracistes.

Le Front de Gauche soutient le rassemblement initié par les étudiants de sciences po en hommage à leur camarade à 12 h.

Nous appelons également ce jeudi 6 juin à 18h30 Place St Michel à un rassemblement unitaire le plus large possible pour dire notre horreur face à ce crime odieux et exiger la dissolution des groupes d'extrême droite responsables de la mort de Clément

Source : message reçu le 6 juin 09h


1 2 3 4 5 6 7 8

Rassemblement : L'extrême droite a tué à Paris !

Clément Méric, un étudiant de Science Po de 18 ans connu pour son engagement anti-fasciste, a été tué hier à Paris, près de la Gare Saint-Lazare, par un groupe de militants d'extrême droite.

Le Parti de Gauche appelle tous ceux qui sont bouleversés par ce crime odieux et qui exigent la dissolution des groupes d'extrême droite responsables de la mort de Clément, à se retrouver jeudi 6 juin à 18h30 Place Saint-Michel (M° Saint-Michel)

Source : message reçu le 6 juin 03h


1 2 3 4 5 6 7 8

Meurtre de Clément Méric :

dissolution immédiate des groupes fascistes

MRAP

Le MRAP est bouleversé par le meurtre politique de Clément Méric. Jeune militant antifasciste, il a payé de sa vie son combat contre la haine de l'extrême-droite. Le MRAP adresse l'expression de toute sa compassion à sa famille durement frappée et sa solidarité militante à ses compagnons de lutte antifasciste.

Ce meurtre soulève la question de la recrudescence des agissements des groupes d'extrême-droite . Il s'inscrit dans la longue liste des provocations et violences d'extrême-droite de ces derniers mois (occupation de la mosquée de Poitiers, violence contre des hommes et femmes politiques, agressions d'homosexuels et de leurs organisations).

Même si les acteurs directs du crime ne sont pas les organisateurs des manifestations homophobes, les mots de ces derniers, leurs outrances « il va y avoir du sang » , leurs invocations à la « guerre civile » étaient autant d'allumettes de la haine que les plus ultras n'avaient plus qu'à ramasser.

Plus généralement, tous ceux, notamment à droite de l'échiquier politique , qui ont exploité le thème identitaire pour fragmenter la société, ont alimenté le terreau dont se nourrissent les plus radicaux.

Les premières informations révèlent que les meurtriers étaient membres des « Jeunesses nationalistes révolutionnaires », l'un des groupes fascistes les plus actifs ces derniers mois dans le climat politique homophobe, raciste et islamophobe qui sévit en France.

Le 28 mai 2013, le MRAP demandait la dissolution des groupes d'extrême-droite violents. Cette revendication est devenue une urgence politique. Tous les groupes d'extrême-droite impliqués dans les actions violentes de ces derniers mois doivent être dissous sans plus tarder.

Le MRAP soutient les rassemblements à Paris de ce jour, jeudi 6 juin, à 12 heures devant l'IEP
et à 18h30 Place St Michel.

Ce crime survenant dans un contexte national et européen qui connaît la résurgence des thèses qui ont martyrisé l'Europe au siècle dernier, le MRAP en appelle à une vigilance et une mobilisation renforcée de tous les démocrates contre les agissements fascistes.

Source : communiqué MRAP, reçu le 6 juin 10h


1 2 3 4 5 6 7 8

Assassinat d'un étudiant antifasciste hier

par des skinheads à Paris

L'A.N.P.I. France prends acte avec horreur et stupéfaction d' une nouvelle action violente perpétrée par des Skinheads dans Paris et dénonce avec fermeté et préoccupation la renaissance du nazi-fascisme

Nous nous sentons très proche de la famille et des de Clément .
Nous vous invitons
au manifestations qui se tiendrons ce jour :
à 5 h au passage du havre
a 6,30h à saint Michel
à signer la pétition http://pasdefachosdansnosquartiers.wesign.it/fr pour la dissolution des gruppuscules d' estrème droite

le fascisme ne passera pas non au nazifascites

Enrico Persico Licer

Presidente A.N.P.I. Francia sezione Carlo e Nello Rosselli

Source : message reçu le 6 juin 10h


1 2 3 4 5 6 7 8

Article Libération

Le jeune homme de 19 ans est en état de mort cérébrale à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Un militant d'extrême gauche de 19 ans était mercredi soir en état de mort cérébrale après avoir été agressé à Paris, selon le Parti de Gauche, par des militants de l'extrême droite, une source policière évoquant une agression «à connotation politique» commise par des skinheads.«Violemment frappé au sol par un groupe de plusieurs militants d'extrême droite, manifestement du Groupe JNR (Jeune Nationaliste Révolutionnaire), laissé inanimé, il a été déclaré ce soir en état de mort cérébrale à l'hôpital (de la Pitié) Salpêtrière», a indiqué le Parti de Gauche dans un communiqué.

«J'apprends avec horreur l'agression mortelle perpétrée par des militants d'extrême droite dont a été victime un jeune militant aux abords de la gare Saint Lazare ce soir», écrit le maire de Paris, Bertrand Delanoë, dans un communiqué. «Je souhaite que la police et la justice parviennent à identifier rapidement les coupables et à prendre toutes les mesures qui s'imposent», ajoute-t-il en adressant ses«pensées les plus émues à sa famille et a ses proches».

Le militant de 19 ans, «connu pour son engagement contre l'extrême droite, a été lâchement agressé à Paris dans le quartier de la gare Saint Lazare», selon le Parti de Gauche.

Le mouvement coprésidé par Jean-Luc Mélenchon «interpelle le ministre de l'Intérieur et exige que les forces de police agissent dans les plus brefs délais pour retrouver les responsables de ce crime odieux»et «exige également la dissolution des Groupes d'extrême droite qui multiplient les actes de violence à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines».

Selon la source policière, une vente de vêtements privée était organisée mardi rue Caumartin (IXe arrondissement) à laquelle assistaient plusieurs personnes, des jeunes gens pour la plupart dont la victime qui était avec trois autres camarades.

Trois jeunes gens «de type skinhead», dont une femme, sont arrivés sur les lieux et il y a eu invectives, bousculades et échanges de mots entre ces deux groupes de jeunes, selon les premiers éléments de l'enquête confiée au 1er district de police judiciaire (DPJ) se basant pour l'heure sur de «nombreux témoignages directs».

Source : http://www.liberation.fr/societe/2013/06/06/u...
Source : liste de diffusion TERRA, reçu le 6 juin 01h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir