Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 29 mai 2013 à 19h

Chili - Mexique :

Soirée de Solidarité avec les Peuples en résistance

Dans le cadre de la soirée "Chili - Mexique : Solidarité avec les Peuples en résistance" organisée par l'Association Terre et Liberté pour Arauco, notre groupe Les Trois Passants (Libérons-Les!) présentera le court métrage "Mexique, 1er décembre 2012". La vidéo nous donne un aperçu assez clair de la répression par l'État mexicain de la mobilisation populaire contre l'investiture présidentielle d'Enrique Peña Nieto. Nous vous invitons à cette soirée de solidarité. Le produit de la vente d'empanadas sera envoyé à notre compagnon adhérent à la Sexta zapatiste, Francisco Kuykendall Leal "Kuy" qui a été gravement blessé par la police lors de la répression du 1er décembre et lutte actuellement pour sa vie.

Venez nombreux et nombreuses !

En solidarité avec des peuples en résistance au Chili et au Mexique terre et liberté pour arauco vous invite à une soirée de projections


Programme

20h - 21 h30
CAIMANES : LES EAUX VOLEES (AGUAS ROBADAS)
Chili, 2013, 60'

Film produit et réalisé par Elif Karakartal et Alfonso Ossandon, à partir d'un projet collectif du Comité de Défense Personnel de Caimanes, avec le soutien de la Municipalité de Los Vilos.
La résistance des habitants du petit village de Caimanes - situé à 200 km au nord de Santiago du Chili, en amont duquel une puissante entreprise minière a fait construire le plus grand bassin de déchets miniers d'Amérique Latine qui a asséché ses cours d'eau et pollué son réseau d'eau potable. Treize années de lutte face à l'incommensurable pouvoir économique et à la complicité des autorités locales et gouvernementales. Mémoire historique de quelques épisodes clefs de cette lutte non violente, ponctuée des réflexions actuelles des habitants de Caimanes et des commentaires sur le vif de quelques communicants qui les ont soutenus.

Débat en présence de la réalisatrice Elif Karakartal.

21h 30 - 22h 30
MEXIQUE, 1er DÉCEMBRE 2012, vidéo de 30' réalisée par Emergencia MX, présentée par le groupe de solidarité Les Trois Passants (Libérons-Les !).

1er décembre 2012, le pouvoir mexicain réprime la mobilisation populaire contre l'investiture présidentielle d'Enrique Peña Nieto. Bilan de la répression : plus de 90 détenu-e-s, de nombreux blessé-e-s et un adhérent à la Sexta porté disparu. La projection est dédiée aux inculpés du 1er décembre et à notre compagnon adhérent à la Sexta zapatiste, Francisco Kuykendall Leal, blessé à la tête par une grenade lacrymogène lancée par la Police Fédérale Préventive et actuellement à l'hôpital, dans un état toujours critique. Dans ce contexte de criminalisation, l'État a déclenché une véritable chasse contre les militants sociaux, les mouvements politiques, les étudiants, les professeurs et les groupes anarchistes. Cependant la résistance continue sa route ainsi que la solidarité et l'organisation.

Débat avec le groupe de solidarité des Trois Passants.

Expos, stands...

  • Expositions sur les thèmes des films projetés
  • Stands d'information.
  • Ventes de poleras et bijoux mapuche et CD du
    groupe Wechekeche de jeunes musiciens mapuche urbains.
  • Buffet latino et végétarien

Participation aux frais : 5 €


LE CONTEXTE - MEXIQUE : 1er DECEMBRE 2012 et ensuite…

punoobreronoquearpenanieto1303Le 1er décembre 2012 à 4 heures du matin, alors que la mobilisation contre l'investiture-imposition présidentielle d'Enrique Peña Nieto avait commencé, les forces de l'ordre ont réprimé de façon brutale les manifestants et manifestantes qui avec rage et dignité, étaient sorti-e-s dans la rue pour faire entendre leur colère contre un système qui prend uniquement en compte ses propres intérêts sans se soucier du reste.

Enrique Peña Nieto est le reflet et la synthèse parfaite du Parti Révolutionnaire Institutionnel, organisation responsable depuis presque 100 ans de tous types de massacres et d'abus : assassinat de plus de 200 étudiants à Tlatelolco en 1968, de 45 indigènes à Acteal en 1997, répression des 3 et 4 mai 2006 lors de laquelle le terrorisme d'État a balayé Texcoco et Atenco (sous le mandat local du même Enrique Peña Nieto, gouverneur de l'État de Mexico à cette époque), réforme de l'article 27 de la Constitution pour privatiser les terres communales, signature du TLC avec les terribles conséquences économiques et humaines engendrées, attaques perpétrées contre les Bases d'Appui Zapatistes non seulement par le PRI et ses raccourcis du PRD, PVEM mais aussi par le PAN… La liste d'abus est longue. Aujourd'hui, Enrique Peña Nieto rend hommage à tout cet arbitraire.

Les évènements du premier décembre confirment une fois de plus la brutalité policière et la répression qui caractérise l'État Mexicain, reprises et élargies par Peña Nieto, mais aussi par le maire de la ville de Mexico Marcelo Ebrard, connu aussi pour sa répression et sa persécution des mouvements sociaux, des étudiants, des compagnons militants de la Sexta de l'EZLN et des compagnons anarchistes.

kuykendallDepuis cette répression, le compagnon adhérent à la Sexta zapatiste, Francisco Kuykendall Leal, se trouve dans un état grave. Il souffre d'un traumatisme crânio-encéphalique qui l'a pratiquement laissé paralysé.

Outre son militantisme, Kuykendall a une passion particulière pour le théâtre ; il est directeur, producteur et acteur. Tous ceux et celles qui le connaissent l'appellent « Kuy ». Le théâtre est pour lui un outil pour transmettre les différentes réalités, les luttes, les douleurs, les résistances ; ainsi il s'en sert pour mener la lutte, pour sensibiliser et faire passer un message. Ce 1er décembre, Kuy n'est pas rentré chez lui comme il avait l'habitude de le faire, ni vu ses compagnons de lutte comme d'habitude. Il s'est retrouvé dans un lit d'hôpital. Il résiste toujours, il s'accroche, comme d'habitude… car il a l'habitude de se battre.

TeodulfoDans ce même contexte, Teodulfo Torres Soriano, adhérent à la Sexta zapatiste, a été porté disparu depuis le mois de mars. Ses compagnons et sa famille ont commencé une campagne de diffusion pour l'apparition en vie de Teodulfo et lancé un appel à la solidarité. Il faut souligner que le compagnon est un témoin fondamental de la répression exercée par la police sur les manifestants du 1er décembre. Non seulement il était présent lors des faits mais il a enregistré en vidéo l'agression subie par Kuykendall. Par sa condition de témoin oculaire, Teodulfo était obligé de s'exprimer sur les faits et les arrestations arbitraires qui ont eu lieu ce jour-là. Il devait rendre son témoignage le 27 mars 2013. Cependant il n'a jamais assisté au rendez-vous prévu pour le 27 mars, et c'est à partir de ce moment précis qu'il est porté disparu

Cette criminalisation des mouvements sociaux, des défenseurs de droits humains, des mouvements d'étudiants et de professeurs, bref de tous ceux et celles qui s'organisent, se solidarisent, résistent aux politiques capitalistes et se battent pour la construction d'un autre monde, s'est accélérée depuis le 1er décembre 2012, lors de la mobilisation contre l'imposition présidentielle d'Enrique Peña Nieto.

Nous n'oublions pas !
Tiens bon, compa Kuy !
Apparition en vie de Teodulfo Torres Soriano !
Solidarité avec tous et toutes les inculpé-es du 1er décembre !

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/26445
Source : http://liberonsles.wordpress.com/2013/05/22/c...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir