Réagir (6)EnvoyeriCalPartager

dimanche 13 janvier 2013 à 14h

Contre-rassemblement féministe

face aux homophobes et aux anti-avortement

Le 13 janvier se rassembleront des opposant-e-s au projet de loi pour le mariage et l'adoption pour tou-te-s. Les groupes catholiques intégristes ont décalé leur marche annuelle contre l'avortement pour se joindre à cette manifestation homophobe et haineuse.
Au-delà de la question du mariage, l'homophobie traverse la société. On ne l'a que trop vu avec les discours dégoulinants sur « les potentielles dérives » du mariage pour tou-te-s. Ne pas être hétéro expose à être exclu-e, discriminé-e et à être la cible de violences. Demander des droits n'est pas une lubie mais le minimum !

Il n'y a pas, à première vue, de rapport entre les luttes pour les droits des gays et des lesbiennes et celles pour l'accès à l'avortement. Mais pour nous, ces deux sujets sont liés. Choisir si je veux des enfants ou pas, si je préfère rester juridiquement célibataire, me pacser ou épouser ma voisine de palier parce que ça l'arrangerait pour les papiers : autant de façons de refuser un modèle familial unique, hétérosexuel, patriarcal et anachronique.

Le mariage est historiquement l'organisation sociale et économique qui permet la domination des femmes, la normalisation des enfants, le rejet de ceux et celles qui ne veulent pas rentrer dans ces normes hétéro-patriarcales. Même si les modes d'organisation familiaux se diversifient de fait (divorces, familles recomposées), la famille nucléaire et biologique reste la norme omniprésente : deux adultes et un élevage de mineurs. Comme s'il était impossible d'imaginer d'autres manières de vivre collectivement que sous cette forme individualiste améliorée.

On assiste à une valorisation de la maternité,un retour de l'accomplissement par la fabrication d'un enfant, de toutes les façons possibles : qu'il soit « à soi », « de soi », dans une obsession de la filiation qui ne questionne ni la Science du pouvoir ni le pouvoir de la Science. A qui est notre désir ?
L'adoption elle, en revanche, n'est pas du tout facilitée. Il est plus facile d'avoir un enfant par les techniques de procréation médicalement assistée (couteuses à tous points de vue) que d'en adopter un... A croire que porter 9 mois un fœtus est une garantie de parentalité réussie. Enfant d'origine contrôlée et retour de l'idée d'instinct maternel : sale temps pour l'émancipation.

De plus accéder à l'IVG continue d'être un parcours de la combattante : culpabilisation, délai de réflexion obligatoire, centres d'avortement menacés de fermeture, moyens en baisse dans les hôpitaux publics, pressions constantes exercées sur les femmes et les membres du personnels (ex : les bandes de cathos qui fêtent l'anniversaire du saccage du service IVG de Tenon).

S'il est important, voire nécessaire, voire simplement jouissif de combattre les hordes de rétrogrades arc-bouté-e-s sur leur modèle de société, n'oublions pas que ce débat autour de la loi sur l'égalité des droits permet d'escamoter gentiment les saloperies du parti socialiste. Tantque les opposant-e-s au mariage pour tou-te-s font la une, on ne parle pas de Notre dame des landes ni de problèmes de logement, ni d'austérité, ni d'expulsions massives de sans papier-e-s et de camps de roms.

Nous exigeons l'égalité des droits et l'égalité de fait mais nous n'aspirons pas au modèle familial défendu par ceux qui défilent le 13 janvier ! Face à l'homophobie, face au sexisme, devons-nous vraiment réclamer plus d'intégration, devons-nous vraiment nous montrer toujours plus normaux-ales ?

Rage de nuit

ragedeexnuit@riseup.exnet
http://ragedenuit.blogspot.com

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/24208
Source : message reçu le 5 janvier 18h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Modération

Par moderateur, le 12/01/2013 à 13:07

Effectivement, mais peut-être pouvez vous nous aider en leur répondant sereinement ?

NOP

Par Anonyme, le 12/01/2013 à 11:58

Il y a manifestement des réac' qui se promènent sur démosphère actuellement, que fait la modération?!

Une pétition chrétienne pour le mariage pour tous

Par Anonyme, le 11/01/2013 à 23:06

Il existe une pétition sur le site Avaaz qui s'appelle "Nous les laïcs de France sommes favorables au mariage pour tous" :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Nous_laics_chretiens_de_France_sommes_favorables_au_mariage_pour_tous/

L'opposition manifestée par les instances des Eglises au projet de loi sur le droit au mariage pour tous laisse croire que les chrétiens y sont unanimement opposés. Ce n'est peut-être pas si vrai ; 45 % de catholiques pratiquants se disaient favorables au mariage pour tous. Je pense que beaucoup de laïcs chrétiens ne se sentent pas bien représentés par ces églises frileuses, passéistes et peu accueillantes envers les homosexuels.

Vous pouvez relayer cette pétition, la faire circuler pour que ceux qui d'habitude ne prennent pas la parôle puisse la prendre et afffirmer haut et fort d'autres valeurs plus humanistes.

contre l'ignorance

Par Anonyme, le 11/01/2013 à 16:48

Vous avez decider unilateralment que la Socité heterosexuel (archaique dominant) etait la meilleure alors un peu d'Antropologie pour vous montrer votre ignorance...

Pour cela Françoise Héritier, anthropologue au College de France vous repond si bien a partir de 8 min 30 s environs:

http://www.dailymotion.com/video/xvc0qn_mariage-pour-tous-un-preambule-de-l-anthropologue-francoise-heritier_news?search_algo=2#.UPAxJvKHPf0

"Pour l'interet des enfants ,il faut des references claires"....Un Psychologue a fait une these sur ce sujet il te repond:

http://www.dailymotion.com/video/xvby52_special-mariage-pour-tous-qui-sont-les-familles-homoparentales_news#.UPA0PfKHPf0

A Dimanche

nimpotnawak

Par Anonyme, le 07/01/2013 à 19:41

Reste que les fachos et intégristes seront bien présent-e-s car illes ont annulés leur traditionnel marche pour la vie du 20 janvier. Vous vous dites anti-homophobe mais ne trier vos alliances.

Voici ce que l'on peut lire sur le site des pro-vie :

"

Le collectif " En marche pour la Vie" se réjouit de l'extraordinaire mobilisation qui eut lieu ce week-end à Paris et en province contre le projet de loi autorisant le mariage des personnes de même sexe et leur ouvrant un droit à l'adoption.

Devant l'obstination gouvernementale à imposer cette destruction de la famille et face à son absence de prise en compte de l'intérêt de l'enfant, il semble plus que jamais nécessaire que les opposants à ce projet de loi témoignent de leur unité et de leur détermination afin d'obtenir le retrait de ce projet de loi.

Attaché à cette recherche d'unité d'une part et conscient de l'importance des commissions parlementaires que le calendrier parlementaire annonce dès le 14 janvier prochain d'autre part, le collectif "En marche pour la vie" n'a pas jugé opportun de maintenir sa marche initialement prévue le 20 janvier et a décidé d'apporter sa participation à l'organisation d' une grande manifestation nationale qui aura lieu

le dimanche 13 janvier 2013

Nous comptons sur le soutien de chacun afin de faire de cette mobilisation un moment historique.

Et d'ores et déjà vous pouvez compter également sur le Collectif « En marche pour la Vie » pour organiser la prochaine Marche pour la Vie du 19 janvier 2014 !

"



Manif 13/01

Par Anonyme, le 07/01/2013 à 17:57

l'auteur de cet appel semble mal renseigné : la Manif pour tous, qui partira de 3 points (Porte Maillot, Denfert-Rochereau et Place d'Italie) pour rejoindre le Champ de Mars dimanche 13/01 n'a rien à voir avec les "intégristes" et autres "homophobes". Les organisateurs militent d'ailleurs contre l'homophobie, comme Philippe Ariño.

Le mariage, qui est l'union entre un homme et une femme (cf. la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, un texte que vous appréciez sûrement), loin d'être un instrument de domination des femmes, leur donne des droits et les protègent. Une mère célibataire ne peut pas facilement êtres soutenue par le père de son enfant s'il ne le souhaite pas, alors que le mari est présumé père et donc doit assumer cette responsabilité, quitte à payer une pension alimentaire en cas de séparation. Et puis, si vous voulez la parité, l'acceptation de la différence et l'ouverture à l'autre, le mariage hétérosexuel en est un bon exemple ! :-)

l'union entre personne de même sexe et la disparition de la filiation ne construiront pas une meilleure société. Pour l'intérêt des enfants, il faut des références claires de paternité et de maternité. Exclure l'un ou l'autre aura des conséquences importantes..

Cordialement,