Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

mercredi 16 janvier 2013 à 12h

4 parties : 1 2 3 4

62 heures de détention pour quelques traits de marqueur ?

  • 8h30 : Rendez- vous pour soutenir les camarades le 16 janvier 2013 à 8h30 devant la 24ème chambre du TGI de Paris (Métro cité 4, bd du palais)
  • 12h00 : Rassemblement contre la répression de la Lutte contre l'aéroport de Notre Dame des Landes à 12h00 devant le TGI, place Louis Lepine

Dans la nuit du 15 au 16 novembre 2012, vers une heure du matin, deux personnes opposantes à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont été interpellées à proximité du local du Parti Socialiste du 12e arrondissement, sur lequel ont été relevées des inscriptions et affiches en soutien aux habitants et occupants de la « Zone A Défendre ». Suite à cela, nos camarades ont été emmenés au commissariat du 19e arrondissement et placés en garde-à-vue, avant d'être transférés à la mi-journée au commissariat du 4e. Accusés dans un premier temps "d'outrage commis en réunion à l'encontre d'une personne chargée d'une mission de service public", dans la mesure où une inscription relevée sur la façade du local PS désignait directement Jean-Marc Ayrault, premier ministre et porteur du projet d'aéroport, en utilisant le jeu de mot "Ayrault-porC", ces chefs d'inculpation ont finalement été abandonnés.

La police a ensuite tenté de leur faire porter le chapeau de dix autres faits de dégradations sur d'autres locaux parisiens du PS, sans plus de succès. Auditionnés de manière insistante sur leur engagement politique, perquisitionnés et maintenus durant plus de 60 heures pour être déferrés au Parquet, ils sont finalement cités à comparaître devant la 24ème chambre du TGI de Paris le 16 janvier 2013 à 9h pour « dégradation légère » et « refus de prélèvement biologique ».

Ne nous y trompons pas, cette garde à vue n'avait rien de fortuite : on ne leur reproche pas seulement le fait d'avoir gribouillé la façade du Parti Socialiste, mais le fait d'assumer publiquement un positionnement politique qui déstabilise le gouvernement actuel, positionnement que nous assumons tous : nous sommes résolument opposé à ce projet destructeur et à Vinci et son monde !

D'autres personnes ont déjà été lourdement condamnées dans le cadre de cette lutte, notamment suite aux arrestations des 23-26 novembre qui ont fait suite à l'intervention agressive des forces de l'ordre pour l'expulsion de plusieurs lieux occupés sur la ZAD. Ces condamnations pour l'exemple nous montrent combien l'Etat est déterminé à briser nos énergies en criminalisant aléatoirement des personnes impliquées dans cette lutte.

Nous accordons notre soutien total à tous les camarades inculpés ou condamnés dans le cadre de cette lutte, mais aussi des autres luttes contre les projets mégalomanes de Vinci et de son monde (forêt de Khimki, No TAV, aéroport de Phnom Penh...).

Nous signons aujourd'hui cet appel comme nous signerons demain, pour montrer à l'État que notre détermination à lutter contre ses grands projets inutiles est sans faille.

Abandon des poursuites !

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/23612
Source : http://nddl-paris.effraie.org/
Source : message reçu le 10 janvier 09h


1 2 3 4

ZAD notre dames des landes/ soutien aux inculpe(e)s

Paris Soutien aux inculpeEs de la ZAD Notre Dames des Landes

  • 08H30 24 em Chambre Correctionnelle
  • Rassemblement devant le Palais de Justice à partir de 11 . 30.

Solidarité avec tous les inculpéEs le 16 janvier 08.30 24 em chambre correctionnelle ( Entrez individuellement dans le palais, ce sera plus facile pour être visible dans la salle d'audience ou tout du moins devant la salle et surtout pénéterv dans le Palais de Justice) pour soutenir nos poteESSES accuséEs de dégradations.et refus de prise ADN tags... et les personnes incarcérées à Nantes (par exemple six mois ferme pour un camarade pour avoir voulu dégager un garde mobile déguisé en manifestant d'une barricade)

Rassemblement devant le Palais de Justice à 11h30 métro Cité, si par mesures "de sécurité répressive" la station Cité était fermée au public BUS 38 67 métro Chatelet ou St Michel... Ramener de quoi pique niquer..... Venez Nombreux contre toute l'illégitimité de la répression.de plus en plus active contre nos espaces de liberté de pensée. Ne vous laissez pas impressionner par le dispositif policier qui sera surement mis en place pour nous empêcher de nous rassembler et exprimer notre mécontentement face à ce système qui utilise la répression pour nous formater et qui nous engage à reproduire un système, qui de toute évidence augmente les inégalités entre les individuEs, qui donne tous les droits et le confort à une certaine minorité s'enrichissant méprisant les droits les plus élémentaires d'unE être humainE qui devient de plus en plus riche et pour la majorité de plus en plus pauvre, ce qui suppose des problèmes de logements, pour se soigner normalement, pour seulement se nourrir normalement dans la 5em puissance mondiale et normalement considérée comme le pays des droits de la Femme et de l'Homme .

La lutte continue !

Collectif IDF ZAD Notre Dame des Landes

PS VINCI tire la majorité des ses profits en construisant des prisons totalement inhumaines complètement automatisées qui empêchent maintenant toute relation entre les prisonniers ou même des relations un tant soi peu humaine avec le maton si par hasard un homme a envie de se suicider, il ne peut plus appeler à l'aide La France est visée par L'OIP ( Observatoire International des Prisons) et les rapport d'Amnesty International comme pour entretenir les prisons les plus inhumaines du monde occidental....

http://www.vinci-construction-proje...

http://www.vinci-construction-proje...

Source : message reçu le 10 janvier 15h


1 2 3 4

Service d investigation transversale

Vous le savez peut-être déjà, Mercredi 16 Janvier 2013 au matin aura lieu le procès de deux militants poursuivis à Paris en soutien à la lutte de Notre Dame des Landes. Nous allons être jugés pour « dégradations légères de bien privé en réunion », à savoir des slogans contre la construction de l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes écrits au Posca et quelques affiches collées au scotch sur le mur de la permanence socialiste du douzième arrondissement de Paris. Nous sommes également jugés pour « refus de prélèvement biologique » parce que nous avons refusé de donner notre ADN pendant la garde à vue.

Suite à notre arrestation en « flagrant délit » le 15 novembre 2012, nous avons été privés de liberté pendant soixante deux heures (quarante huit heures de garde à vue et quatorze heures de cellule au tribunal). Nous avons également subi des perquisitions de nos domiciles avec saisie de nos ordinateurs et téléphones portables, ainsi que des documents personnels. Téléphones portables qui ne nous ont pas été rendus depuis et ordinateurs dont les contenus ont été totalement téléchargés par le Service d'Investigation Transversale.

La disproportion entre les faits reprochés et le traitement subi montre l'instrumentalisation de cette affaire par le gouvernement socialiste. Nous avons également appris que le dossier était passé par les services de l'antiterrorisme, ce qui montre que tous les faits liés à Notre-Dame-des-Landes sont considérés comme des affaires d'Etat. Avant même l'audience, cette histoire est d'ores et déjà aberrante au vu de la réponse de la police aux faits.

Pour montrer votre soutien, vous indigner, montrer votre émoi, défendre la liberté d'expression, vous lever face à la répression, discuter, ou encore connaitre l'issue du procès, l'audience se tiendra Mercredi 16 Janvier 2013 à 9 heures devant la vingt quatrième chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris. Il est bien entendu demandé à toutes les personnes qui le peuvent d'être présentes mais également de proposer le rendez-vous aux amis présents à Paris ou en proche banlieue.

De Bourges, de Paris ou d'ailleurs, vous que nous connaissons : nous savons que ce mail n'arrivera pas qu'à Paris et tant mieux. La première chose que nous pouvons faire où que nous soyons est d'en parler, de témoigner, de faire connaître ce type d'affaires qui malheureusement deviennent presque normales en transférant ce mail à quelques-uns de vos contacts par exemple.

En espérant vous voir nombreux mercredi prochain, la lutte continue !

Sacco et Vanzetti

Source : liste AG-IdF, reçu le 13 janvier 17h


1 2 3 4

Rassemblement lors du procès - tags d'une permanence du PS

Lutte contre l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

À Paris, le PS a déposé plainte contre X pour la dégradation de dix antennes d'arrondissement dans le cadre de la lutte contre l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Une enquête est en cours. Le 16 novembre à 1h du matin deux personnes se trouvant à proximité d'une permanence du PS du 12e, taguée et couverte d'affiches contre l'aéroport sont arrêtées pour « outrage ». Elles sont placées en garde-à-vue dans les locaux du Service d'Investigation Transversale pour 62 heures. Le SIT fait ici la police politique, n'ayant aucune charge sérieuse pour des tags au marqueur sans flagrant délit, mais reniflant sous divers prétextes les identités politiques des interpellés. Le procès est prévu pour le 16 janvier.

Le 21, trois autres personnes sont arrêtées dans la rue pour des tags solidaires avec la ZAD. Directement conduites et interrogées dans les locaux du SIT, elles sont relâchées au bout de deux heures sans suite (mais en attente d'un visionnage de bandes vidéo). Prudence et vigilance donc.

Source : http://resistons.lautre.net/spip.php?article5...
Source : message reçu le 20 novembre 00h
Source : commentaires ci-dessous (merci)

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

encore une precision...

Par Anonyme, le 28/12/2012 à 21:18

Un rassemblement est organisé en même temps que notre jugement : devant le TGI, au 4, Bd du Palais, 75001 Paris à 8H30 le mercredi 16 janvier 2013. Nous avons besoin d'un maximum de monde pour montrer que nous ne sommes pas seuls face à la répression et que notre traitement est disproportionné par rapport aux faits reprochés.

Precisions

Par Anonyme, le 28/12/2012 à 21:16

c'est la 24e chambre du TGI de Paris