thème :   2e le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 2 novembre 2012 à 19h30

Projection / discussion "L'initiation"

Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire

Après la librairie… c'est encore la librairie !

Un documentaire de Boris Carré et François-Xavier Drouet (2008, 63 minutes)

Préparation intensive aux concours d'entrée en école de commerce : apprenez à être "naturel" plutôt que "spontané", sachez vous vendre pour mieux vendre, jouez à être un autre, adaptez-vous… Comment mener un "plan social" : "On prend un fichier Excel. On met des noms. Des gens que vous ne connaissez pas, donc c'est pas très grave. On s'en fout, d'accord ?"

La projection sera suivie d'une discussion.
Entrée libre

Affiche L'initiation

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/23326
Source : message reçu le 1 novembre 15h
Source : http://fa-ivry.forlogaj.tk/article246/soiree-...
Source : message reçu le 28 octobre 23h


L'initiation

Un film de François-Xavier Drouet et Boris Carré, 2008 . Durée : 63mn. Produit par Superlux films

Dans un hôtel au décor surchargé de la région parisienne, les élèves d'une classe préparatoire se préparent à l'épreuve décisive des concours d'entrée en école de commerce : "l'entretien de personnalité". Ces trois jours d'entraînement intensif sont moins un enseignement qu'une mise en condition qui tient autant des aboiements de l'adjudant que de la méthode Coué. Les élèves vont apprendre à se mettre en scène et à adapter leur discours aux attentes du jury, alternant cours magistraux et simulations d'entretiens. L'initiative ici se transforme en son contraire : la transmission est on ne peut plus à ras de terre d'un dogme (l'appât du gain) et d'un passage en règle sous les fourches caudines ("Si vous voulez vendre, commencez par vous vendre vous-mêmùes !").

Si les professeurs exigent de chacun qu'il s'affirme avec force, ce n'est qu'afin de mieux rentrer dans le moule. Pour les formateurs, ce séminaire représente bien plus qu'un entraînement à un examen : c'est une préparation "à la réalité de la vie". Le "battant" de demain apprend ici à se déposséder de lui-même pour mieux répondre au profil de l'entreprise, à mépriser en lui tout ce qui n'est pas susceptible d'intéresser son patron demain. Tout discours managérial contient sa propre critique : à force d'être trop confiant, il finit par tomber le masque. (Yann Lardeau)

Source : http://www.bobinesrebelles.org/2009/samedi.ph...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir