Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 17 novembre 2012 à 9h

Rencontre méditerranéenne de femmes

Regards croisés de femmes en lutte,
Vers un féminisme sans frontière

Les 16, 17 et 18 novembre

Traduction simultanée français, anglais.

  • Les conférences se dérouleront sous la forme de tables-rondes suivies de débats.
  • Pour chaque table ronde sont prévues 3 ou 4 intervenantes et une co-animation par des militantes féministes.
  • Une participation de 15 euros sera demandée. Les repas pourront être pris sur place
  • Inscription conseillée : cedetiexm@reseau-ipaexm.org

Samedi 17 novembre

Émancipations et attachements
Les femmes engagées dans les luttes pour leur émancipation sont souvent sommées de choisir entre le respect de leur culture, de leur tradition, de leurs communautés d'appartenance et leur émancipation du système de domination patriarcale.
Les colonisations et le modèle d'émancipation prétendument universel qu'elles ont imposé pervertissent en profondeur le questionnement et la préfiguration de formes d'émancipation libres. Conflits de loyauté de classe, de race, de conviction et injonctions paradoxales, l'émancipation des femmes se dessine souvent douloureusement au cœur des systèmes de dominations multiples, tous inacceptables.

9h00-12h00 : Luttes, résistances et alliances en situations (post) coloniales.

14h30-17h00 : alliances et/ou conflits de loyauté.

Les femmes dans les processus de changements politiques
La participation massive des femmes aux soulèvements récents dans les pays arabes n'est plus à démontrer. Visibles pendant les grands processus de soulèvements elles sont ensuite fréquemment renvoyées à l'invisibilité publique et à leurs rôles traditionnels.
Dans les processus de changements politiques en cours, elles restent, presque partout, marginalisées.
Quelle participation des femmes à la vie publique et politique ? Quel accès aux fonctions décisionnelles et Gouvernementales ? Quelle prise en compte de leurs préoccupations et revendications ?

17h00-18h00 : Les femmes dans les soulèvements populaires arabes.


Le CEDETIM en partenariat en Ile de France avec le Collectif féministe pour l'égalité (CFPE), ainsi que la Commission Islam et Laïcité et l'association Citoyennes des Deux Rives, et en coopération avec divers partenaires des pays de la rive sud notamment les commissions femmes des syndicats tunisiens UGTT (Union Générale des travailleurs Tunisiens) et algérien SNAPAP (Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique) organise un colloque réunissant des acteurs des sociétés civiles engagés dans des luttes pour le respect et/ou le renforcement des droits des femmes.

Dans une période de bouleversements sociétaux et d'évolutions démocratiques le projet que nous souhaitons mettre en oeuvre s'inscrit dans une perspective de renforcements des liens et des partenariats entre associations de femmes engagées dans une démarche d'émancipation citoyenne.

La démarche adoptée pour cette initiative fait suite à un travail soutenu d'échanges entre militantes engagées de part et d'autres de la Méditerranée dans des projets de transformations des rapports sociaux entre hommes et femmes dans leur société d'appartenance. Participer aux processus en cours de stabilisation démocratique à l'oeuvre dans des pays comme la Tunisie, l'Algérie ou l'Egypte est un des objectifs majeurs de cette initiative. La place des femmes dans ces processus est fondamentale, elle reste néanmoins fragile et parfois controversée. La participation à cette rencontre devrait permettre la consolidation des réseaux existants, voire l'émergence de nouvelles formes de mise en lien.

En ce sens les modalités de mise en oeuvre du colloque « Regards croisés de femmes en lutte » contribuent et renforcent le dialogue euroméditerranéen autour des droits humains et à son renforcement. Le choix du territoire francilien pour accueillir cet événement se justifie par la volonté de contribuer au développement de dynamiques locales portées par des actrices engagées dans la vie locale francilienne et attachés pour de multiples raisons aux enjeux du Sud. En effet, la forme adoptée - tables rondes interactives entre actrices de pays du Sud et de la Région ile de France - contribue à approfondir et à élargir les relations entre initiatives locales et enjeux globaux. Le croisement des regards et des expériences portés par les intervenantes de cultures, d'origine et de religions différentes participe au développement d'une culture de l'apaisement. Il s'agit là de battre en brèche autant que faire se peut la mise en guerre de formes d'engagement différents portés par les femmes au profit d'une démarche de convergence et de reconnaissance de la valeur des engagements de chacune dans les formes et les modalités choisies.

La réflexion et les échanges auxquels donnera lieu la rencontre seront relayés via des publications, une vidéo qui, traduites en arabe et en anglais, serviront de supports au dialogue nécessaire entre les territoires, notamment les quartiers, d'ici et de là-bas. La diffusion sera notamment relayée par des partenaires en Ile de France tels des Centres sociaux, des associations d'habitants, des Maisons de quartier, des collectifs de femmes.

Le réseau d'associations d'ores et déjà existant autour de la préparation du colloque sera présent tant à la préparation du Forum Social Mondial qui aura lieu cet été en Tunisie qu'au Forum lui-même qui s'y déroulera en 2013. Des associations de femmes implantées en Région Ile de France auront ainsi la possibilité d'y participer.


Rencontre méditerranéenne de femmes

Regards croisés de femmes en lutte,
Vers un féminisme sans frontière
Les 16, 17, 18 novembre 2012 au CICP

Des femmes luttent partout dans le monde. Elles luttent pour le droit d'exister dans leur humanité, leur dignité et leurs droits.

Pourtant leur engagement et leur détermination ne sont pas jugés à la même aune selon leur appartenance religieuse, culturelle, politique ou sociale. Certaines femmes sont enfermées dans une lecture conservatrice des traditions religieuses et leur engagement disqualifié, d'autres sont posées comme garantes des valeurs universelles

Cette guerre idéologique entrave le dialogue entre féministes, nuit à la convergence entre les luttes des femmes, voire divise le mouvement féministe en profondeur, l'affaiblit dangereusement alors que les droits, paroles et libertés de la moitié de l'humanité sont malmenés et appellent à des mobilisations communes.

Particulièrement bien sûr la problématique religieuse et la revendication d'une réflexion indépendante par les femmes sur leur spiritualité traversent comme autant de fractures les champs militants.

Reprendre le débat laissé en suspens, construire des passerelles et des passages, tels sont les enjeux de notre projet.

La rencontre que nous organisons se propose d'ouvrir un espace de dialogue féministe en refusant les pièges et les simplifications qui ont entravé les débats récents et les ont souvent rendus stériles et douloureux.

Confronter les points de vue, les expériences, les questionnements, repérer les noeuds et les tensions, les convergences et les divergences et faire circuler la réflexion, construire les échanges et irriguer à nouveau la réflexion féministe dans son ensemble.
Redonner vie au débat pour construire une dynamique de pensée capable de se donner les outils pour affronter le temps présent.

Tels sont les enjeux de la rencontre internationale à laquelle nous vous convions.

Résolues à défendre un féminisme pluriel, fières de notre mixité culturelle et sociale - le meilleur antidote contre l'exclusion et les replis communautaires étroits - nous affirmons notre détermination à conquérir le droit pour toutes les femmes de vivre dans un monde sans violence ni discrimination au prétexte du genre.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/23070
Source : http://www.reseau-ipam.org/spip.php?rubrique9
Source : message reçu le 11 octobre 11h
Source : message reçu le 11 octobre 14h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir