Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 20 juin 2012 à 18h

Assemblée Générale du

collectif des contractuels de l'académie de Paris

Des licenciements « normaux » ?

Un spectre hante l'éducation nationale : celui des non-titulaires!
Prof d'histoire sans histoires, prof de lettres sans l'être,
Nous sommes les fantômes de ce grand corps d'Etat.
Toujours présents mais invisibles, quel est notre futur ?
Les contractuels sans espoir de titularisation exigent un statut !

Contre la précarité et les licenciements dans l'Education Nationale !

Depuis plusieurs années nous travaillons au service de l'Etat. Nous sommes enseignants contractuels de l'académie de Paris. Après des années de bons et loyaux services, cette fin d'année est pour nous synonyme de fin de contrat et nous sommes particulièrement inquiets quant à la pérennisation de nos postes. En effet une baisse significative des Blocs de Moyens provisoires dans nos établissements et une arrivée massive de titulaires des autres académies, annonce une vague importante de licenciements dans l'académie de Paris à la rentrée 2012.

Nous savons que nous serons les premiers à faire les frais de la politique désastreuse de suppression de postes dans l'Education Nationale.

La circulaire proposant des CDI ne concerne qu'une infime minorité d'entre nous (demandant 6 ans d'ancienneté sans interruption, quasi impossible au vu des choix de recrutement des remplaçants en fonction des arrêts maladie des collègues sur poste). De plus la nature de ces contrats nous semble insatisfaisante, sans évolution de carrière.

Nous avons tous été recruté sur entretien avec des inspecteurs, ensuite inspecté, et évalué par nos proviseurs chaque année.

Nous pensons qu'une sécurisation de l'emploi dans l'Education est nécessaire.

Sa seule voie est la titularisation.

Collectif des contractuels syndiqués (CGT, SUD et SNES) et non-syndiqués de l'académie de Paris
collecextifcontractuexels@gmail.coexm

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/22071
Source : message reçu le 12 juin 17h