thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 20 mars 2012 à 18h30

La Tunisie après le 14 janvier :

Une droite unie, une gauche divisée et un peuple sans boussole.
Alors que faire ?

Depuis le 14 janvier2011, date de la chute de la tête du régime et sa fuite en Arabie Saoudite suite à la détermination et la résistance du peuple tunisien et après tous les sacrifices et les centaines de martyrs et les milliers de blessés, la situation sociale, économique et politique dans le pays ne cesse de se dégrader.

La contre-révolution a réussi à détourner le processus révolutionnaire de sa nature en le transformant en un simple spectacle électoral couronné par l'installation au pouvoir d'une coalition de classe réactionnaire et obscurantiste soutenue par l'impérialisme et leurs valets dans la région. Cette coalition, regroupant Ettakatol, le Congrès Pour la République et dominée par le Mouvement Ennahdha, n'a pas pu répondre aux revendications et aux aspirations légitimes du peuple révolté. D'ailleurs, par sa nature, elle ne fait que reproduire les mêmes choix économique, sociale et politique de BEN ALI et son régime ; déjà condamnés par le soulèvement héroïque du 17 décembre 2010 :

  • L'étouffement du pays par des dettes considérables.
  • Le chômage, surtout parmi les jeunes, atteint des proportions énormes.
  • Le pouvoir d'achat s'est considérablement réduit et l'inflation est galopante.
  • Les conditions de vie, de santé et de sécurité déjà précaires ne cessent de se dégrader
  • Les libertés individuelles, publiques, syndicales et politiques sont de plus en plus menacées.
  • Les attaques orchestrées visant l'UGTT, l'UGET, les universités et les medias ne sont que des exemples.
  • Les quelques acquis historiques de la Femme Tunisienne deviennent les cibles préférés par les obscurantistes.
  • la criminalisation de toute sorte de luttes et de protestations légitimes du peuple.

Dans le but de comprendre et d'analyser cette situation chaotique et de proposer une Alternative révolutionnaire, AL WATAD (section de France) organise une rencontre-débat avec le camarade Abdallah Ben Saad, universitaire, syndicaliste et militant politique témoin du soulèvement populaire en Tunisie, dont les principaux thèmes sont :

  • Soulèvement populaire ou Révolution en Tunisie ?
  • Analyse et interprétation des élections du 23 octobre 2011 et de leurs résultats.
  • La Gauche opportuniste et réformiste et l'avortement du processus révolutionnaire.
  • Ennahdah et ses tentatives d'imposer son projet rétrograde notamment l'islamisation de la société tunisienne.
  • Que faire ?
  • Propositions concrètes pour résister au projet impérialiste-sioniste -réactionnaire en Tunisie.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/20846
Source : message reçu le 17 mars 17h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir