Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 30 mars 2012 à 18h30

Rassemblement pour les

5 cubains prisonniers politiques aux Etats Unis

Vendredi 30 mars de 18h30 à 19h30 devant l'opéra Bastille .

Ramon Labañino, Fernando Gonzalez, Antonio Guerrero, Gerardo Hernandez, et René Gonzalez qui avaient infiltré des groupes d'extrême droite impliqués dans des attentats à la bombe, assassinats et actions de sabotage contre des civils Cubains ( bilan depuis 1959 : 3 478 morts, 2 099 infirmes) ont été arrêtés le 12 septembre 1998 et sont emprisonnés depuis plus de 12 ans aux Etats-Unis, déniant à Cuba le droit internationalement reconnu d'assurer la protection de son peuple et de faire respecter l'interdiction du recours à la force sur son territoire.

Les Etats-Unis violant toutes les conventions existantes refusent les visas aux épouses de René (même depuis sa libération) et de Gérardo. Le procès entaché d'irrégularités, s'est déroulé à Miami, ville reconnue par la Cour Fédérale d'Appel des Etats-Unis « hostile et irrationnelle » vis-à-vis du gouvernement cubain, d'où des condamnations à des peines alourdies, confirmées par les « resentences » reflétant la dimension politique de la sanction infligée à travers les 5 à Cuba pour son choix d'un autre système économique et politique.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/20613
Source : message reçu sur la liste Anticolonial le 1 mars 07h
Source : message reçu sur la liste Anticolonial le 2 mars 12h


Sur ce sujet:

Cinq cubains à Miami

de Maurice Lemoine - rédacteur en chef du Monde diplomatique,

Un avion de ligne explose en vol. Des bombes, des incendies, des attentats à La Havane... Qui frappe ainsi Cuba Miami, la très honorable " Fondation " et quelques personnages ténébreux : Luis Posaril, le Dr Orlando, Jorge Maskano, Pepper Nàndez, Santiago Alfares... Une même obsession les habite : faire la peau de Fidel Castro. Années 1990 : à l'instigation des services de renseignement de l'île, cinq jeunes Cubains s'exilent en Floride. Agissant clandestinement, prenant des risques, ils infiltrent les réseaux criminels de la Fondation. La qualité des informations qu'ils recueillent permet à La Havane d communiquer au FBI un dossier exhaustif sur les commanditaires des opérations terroristes menées contre Cuba depuis le territoire américain. Las ! Ce sont ces cinq agents qu'arrête le FBI. Jugés Miami - capitale des ultras de la contre-révolution - les voilà condamnés, au terme d'un procès ubuesque, à des peines démesuré pour avoir " espionné " les Etats-Unis.

Source : http://livre.fnac.com/a2990747/Maurice-Lemoin...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir