thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 6 octobre 2011 à 18h

Rentrée universitaire à Nanterre =

Une nuit à la rue pour plusieurs résidents

Lundi 3 Octobre, à la cité universitaire de Nanterre, plusieurs résidents non réadmis, se sont retrouvés à la porte de leurs chambres sans possibilité de récupérer leurs affaires.

Le CROUS en grand humaniste déclare ne pas faire appel à la justice pour le bien des résidents et préfère s'auto-proclamer juge pour mettre des résidents à la rue. Cette fois-ci sans attendre l'hiver... Monsieur Contoux (directeur de la cité U) et madame Escamez (responsable du Crous) ont courageusement choisi leur jour (de rentrée) en étant tous les deux absents pour ne pas pouvoir recevoir les étudiants concernés.

L'une des résidentes expulsée, Nadia* (Le prénom a été changé), endettée, ne peut pas trouver un autre logement car son employeur lui doit huit mois de salaire... Elle l'attaque actuellement au prud'homme. Le CROUS de Versailles (par téléphone) n'a rien voulu savoir, preuve à l'appui.

1- Réouverture immédiate des chambres fermées!
2- Un délai pour la chambre de Nadia jusqu'au procès au Prud'homme!
3- Priorité d'accès aux assistantes sociales pour les résidents en difficultés (notamment endettés)!
4- L'arret des démagnétisations arbitraires de porte de chambre de la part du CROUS !

Attention! Le CROUS tente de monter les résidents les uns contre les autres en prétendant que les résidents non réadmis sont responsables des étudiants en attente de logement; Nous savons pertinemment que la cité U dispose de nombreuses chambres inoccupées!

Exigeons que les étudiants en attente soient logés!
Et la construction massive de logements sociaux étudiants!
(seule solution pour résoudre les problèmes)

RDV jeudi 6 à 18H à la bibliothèque de l'ARENE !
(Rez-de-chaussée du bâtiment D, au fond à droite, cité U)

Nous sommes tous concernés!

La solidarité est notre seule défense!

ARENE (Association des Résidents de NanterrE)

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/18507
Source : message reçu le 6 octobre 00h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir