thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 12 octobre 2011 à 20h

Reporté

Attention: La date de ce rendez-vous à changé. Initialement annoncé le 12 octobre, il aura lieu le 19 octobre.

Voir: https://paris.demosphere.net/node/26164

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/18484
Source : http://www.afaspa.com/article.php3?id_article=431


Présentation du film "Le silence du fleuve"

Film de Mehdi Lallaoui et Agnès Denis

Reprise des Mercredis du cinéma de l'AFASPA

Mercredi 12 octobre 2011

Le film sera suivi d'un débat en présence du réalisateur Medhi Lallaoui.

Dans le cadre du partenariat entre l'AFASPA et les Comités d'Entreprise CCAS et Caisses des Caisses d'Epargne de la région parisienne, nous présentons le film "Le silence du fleuve" à quelques jours du 50ème anniversaire de la répression de la manifestation pacifique des familles algériennes par la police française sous les ordres de Maurice Papon Préfet de police de l'époque. Le bilan de ces exactions d'Etat ont été longtemps occultées et aujourd'hui encore minimisées alors qu'il y a eu des centaines de victimes massacrées ou noyées dans la Seine.

« L'oubli est complice de la récidive", dit le commentaire du film consacré à la manifestation à l'appel du FLN le 17 octobre 1961 à Paris et à la sauvage répression qui s'en est suivie.

À la station de métro Opéra, la police de quartier procède aux premières arrestations. Derrière, sur les marchés, autour dans les cafés, la vie parisienne continue. Nombre de manifestants seront jetés à la Seine depuis les ponts de Neuilly, Bezons, Argenteuil, Puteaux... dans le canal à Saint-Denis...

11 538 Algériens seront interpelés, ce qui n'est pas sans rappeler la grande rafle du Vel d'hiv des 16 et 17 juillet 1942 où 12 884 juifs avaient été arrêtés.

Le film rassemble des témoins oculaires parmi lesquels un prêtre, un gardien de la paix, un couple d'ouvriers sympathisants. En mêlant interviews de témoins et de protagonistes exprimant des points de vue différents, documents d'époque et séquences tournées plus tard sur les lieux mêmes des événements, les réalisateurs tentent d'éclaircir le mystère qui entoure encore la violente répression dont ont fait l'objet les manifestants algériens.

Participation aux frais : 5€

Source : http://www.afaspa.com/article.php3?id_article...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir