thème : éducation
Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

mercredi 4 mai 2011 à 11h

3 parties : 1 2 3

2ème édition de la Fête des Pédagogies

à la mairie du 2e, le mercredi 4 mai 2011 de 11h à 19h

Une journée de fête parce que nos pédagogies sont festives.
Et une journée d'indignation pour réaffirmer que le mal-être des enfants et des adolescents n'est pas une fatalité...
Une fête pour dire d'autres pédagogies...
Une fête pour redire le plaisir d'apprendre...
Projections de films non stop de 11h à 19h

Trois conférences - débats de 14h à 19h
22 stands d'associations et d'établissements scolaires
Buffet biologique

Entrée libre et gratuite - pas d'inscription préalable

http://www.demainlecole.org

Résumé des projections

11h00/12h30 : "On ne fait pas boire un cheval qui n'a pas soif"
Documentaire réalisé en 2008 par Marc Girault et Jonathan Duong. Ce reportage nous enmène au sein de l'école Vitruve à Paris, où depuis plus de 45 ans, enseignants et parents ont mis en place un projet commun (s'inspirant de la pédagogie Freinet) au sein de l'Education Nationale qui doit permettre à l'enfant d'être autonome et de s'épanouir en se résponsabilisant pour ainsi se préparer à affronter la dureté du quotidien.
12h30 : débat en présence du réalisateur.

13h00/13h30 : "Voies de lycéens"
13h30 : débat en présence des élèves/réalisateurs et de leurs professeurs

14h00/14h30 : L'école en Finlande

14h35/15h20 : "Lycées de rêve"
Un reportage de 1997 réalisé par Bernard Nauer pour France 2 sur le Lycée Autogéré de Paris et de Saint-Nazaire.

15h30/17h00 : "Maestro"
Ce long métrage de 52 minutes, réalisé par Marc Gossard et Philippe Clatot, trace le portrait d'un enseignant atypique, Antoine Salido, à travers la classe de Saint Crépin aux Bois dans l'Oise. On y découvre une manière originale et différente de l'enseignement inspirée de "l'école libérée", qui permet à l'enfant de s'exprimer librement et de se forger un esprit critique.

17h00/17h30 : "La phobie scolaire / L'école de la deuxième chance"

17h30 / 19h00 : "On ne fait pas boire un cheval qui n'a pas soif"

Les conférences

13h30/14h00 : Le mal-être des enfants...pas de fatalité!
L'histoire de demain l'école : quand la psychologie clinique cesse de colmater les brèches d'une pédagogie à bout de souffle.
Hedy Laure Wolman : psychologue de l'association Demain l'école

14h00/15h30 : Où commence la violence?
Crèches, écoles, collèges, lycées, familles... Qu'est-ce qui dans nos pratiques pédagogiques est susceptible de fragiliser le développement de l'enfant en ne lui permettant pas de se construire une image valorisée de lui-même et d'établir des relations sociales, sereines et solidaires?
Comment rendre la pédagogie conforme aux règles de bientraitance? De l'interpellation du bébé de 6 mois « ton caca sent vraiment mauvais ! », à la mauvaise note, au redoublement et à la fessée des parents comme choix pédagogique...
Dr Jacqueline Cornet : présidente de l'association "Ni claques ni féssées". Auteur de l'ouvrage "Faut-il battre les enfants?"
Danielle Dalloz : psychanaliste. Auteur des ouvrages suivants : ''Où commence la violence?", "Si la jalousie m'était contée...", "A quoi rêvent les enfants?", "Le mensonge" et "La jalousie".

15h30/17h00 : Evaluer pour évoluer
Quelles pratiques, quels outils permettent de faire de l'évaluation un accessoire d'évolution et non pas un facteur de dévalorisation qui contribue à l'échec scolaire, voir à l'exclusion du système avec tout ce que cela entraîne?
Véronique Decker
 : directrice de l'école Marie Curie de Bobigny (pédagogie Freinet). Membre du réseau des enseignants en résistance pédagogique.
Florence Allain : professeur à l'école ouverte des Bourseaux depuis 1993. Elle fut également présidente de l'AEOB pendant 2 ans.
Murielle Bouchon : secrétaire générale de l'AMF

17h00/18h30 : Crise d'adolescence : mythe ou réalité?
Il y a-t-il une fatalité de la crise et du conflit? Quelles sont les caractéristiques de cette période de développement qu'est l'adolescence ?
Sur quelles valeurs, sur quels modes d'organisation s'appuient les structures pédagogiques innovantes? Comment faire pour que l'école soit une « chance » du premier coup?
Jesus Rosero : professeur de philosophie au Lycée Autogéré de Paris
Anne-Marie Bonnisseau : professeur de Sciences Physiques au Lycée Autogéré de Paris depuis 1983
Jean Serror : coordinateur pédagogique de l'école de la deuxième chance de Paris

Les participants

  • La défenseur des enfants
  • L'école Vitruve
  • L'école Decroly
  • L'association école ouverte des Bourseaux
  • L'école nouvelle d'Antony
  • Le lycée public autogéré de Paris
  • L'auto-école
  • L'association Montessori de France
  • L'association pour le développement de l'Ecole Nouvelle
  • L'association des psychologues de l'éducation nationale

Source : message reçu le 26 avril 14h
Source : http://www.demainlecole.org/association/


1 2 3

La Fête des Pédagogies

à la mairie du 2e, le mercredi 4 mai 2011 de 11h à 19h

Une journée de fête parce que nos pédagogies sont festives.
Et une journée d'indignation pour réaffirmer que le mal-être des enfants et des adolescents n'est pas une fatalité...
Une fête pour dire d'autres pédagogies...
Une fête pour redire le plaisir d'apprendre...
Projections de films non stop de 11h à 19h

Trois conférences - débats de 14h à 19h
22 stands d'associations et d'établissements scolaires
Buffet biologique

Entrée libre et gratuite - pas d'inscription préalable

Diaporama d'ouverture - 13h30 - 14h00

L'histoire de l'association demain l'école : quand la psychologie clinique cesse de colmater les brèches d'une pédagogie à bout de souffle.

Réalisatrice: Hedy Laure WOLMAN

Psychologue clinicienne - Fondatrice de l'association demain l'école

Où commence la violence? - 14h - 15h30

De l'interpellation du bébé de 6 mois « ton caca sent vraiment mauvais ! » au redoublement de classe; de la mauvaise note à la fessée des parents comme choix pédagogique; de l'exclusion de classe à l'exclusion d'un système...

Qu'est-ce qui, dans nos pratiques pédagogiques, est susceptible de fragiliser le développement de l'enfant en ne lui permettant pas de se construire une image valorisée de lui-même et d'établir des relations sociales sereines et solidaires ?

Crèches, écoles, collèges, lycées, familles ... Comment rendre les pratiques pédagogiques conformes aux règles de bientraitance ?

Évaluer pour évoluer - 15h30 - 17h00

Quelles pratiques, quels outils permettent de faire de l'évaluation un accessoire d'évolution et non pas un facteur de dévalorisation qui contribue à l'échec scolaire, voir à l'exclusion du système avec tout ce que cela entraîne ?

Crise d'adolescence, mythe ou réalité? - 17h00 - 18h30

Il y a-t-il une fatalité de la crise et du conflit?
Quelles sont les caractéristiques de cette période de développement qu'est l'adolescence ?
Sur quelles valeurs, sur quels modes d'organisation s'appuient les structures pédagogiques innovantes ?
Comment faire pour que l'école soit une « chance » du premier coup ?

Le programme des projections de films sera disponible à partir du 30 mars sur www.demainlecole.org sur affichettes en mairie et à la Maison des associations du 2e

Source : message reçu des organisateurs le 13 mars 16h
Source : message reçu le 7 mars 16h
Source : message reçu le 7 mars 16h
Source : http://www.demainlecole.org/association/


1 2 3

Demain l'école

Qui sommes-nous ?

Nous écrire : contacext@demainlecoexle.org

Association loi 1901 déclarée à la préfecture de police de Paris. N° de parution Journaux Officiels : 20070016, No d'annonce : 2270, Paru le : 21/04/2007, Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Association agréée prestataire de formation

Notre but

Promouvoir les pratiques pédagogiques dites alternatives, novatrices, nouvelles ou différentes afin de contribuer à la lutte contre l'échec scolaire et le mal être des enfants et des adolescents en milieu scolaire.

L'association a été créée à l'initiative d'une psychologue clinicienne qui, constatant l'augmentation importante du nombre de jeunes patients venus consulter pour des «problèmes de scolarité», s'est interrogée sur l'origine de cette augmentation : pleurs, maux de ventre avant le départ pour l'école, troubles du sommeil, eczéma durant les périodes scolaires, comportements agressifs en récréation ou comportements de repli... avec à la clef des difficultés de concentration et la fameuse «baisse» des résultats scolaires.

Le désir sans faille des adultes - parents et enseignants - d'amener très «haut» les enfants dont ils ont la charge n'est-il pas le berceau de cette mésestime de soi que l'on voit s'installer chez certains enfants dès l'âge de 3 ans ?

La culture de l'évaluation permanente et du résultat n'ont-ils pas autant à voir avec l'échec scolaire que la fameuse «crise d'adolescence» ?

Phobies, angoisses, états dépressifs, fallait-il lire : de la pathologie à la pédagogie ou de la pédagogie à la pathologie ?

Un rapport de l'OCDE (rubrique Direction de l'éducation : http://www.ocde.org) place les écoliers français parmi les plus stressés au monde.

Pourtant, depuis la fin du XVIII ème siècle, des philosophes, des médecins, des psychologues, des enseignants, des éducateurs... ont montré expériences à l'appui, que certaines pratiques pédagogiques contribuaient bien plus que d'autres à l'épanouissement des enfants et des adolescents.

Aujourd'hui, même si ces pratiques pédagogiques différentes restent marginales, de nombreuses équipes enseignantes ont repris le flambeau de ces précurseurs.

Pour qui ?

www.demainlecole.org a pour but de répertorier les expériences pédagogiques "différentes" actuelles et de diffuser cette information :

  • aux parents pour leurs permettre de faire des choix pédagogiques,
  • aux enseignants, aux ATSEMS, aux animateurs, aux éducateurs pour leur permettre d'échanger sur leurs pratiques pédagogiques, sur les outils utilisés et d'impulser de nouveaux projets,
  • aux professionnels de la santé pour créer des réseaux, jouer la complémentarité et la cohérence des pratiques,
  • aux enfants et aux adolescents pour qu'ils soient informés des alternatives pédagogiques et que cette information offre une possibilité de dialogue avec la famille,
  • et à tous ceux qui voient dans une plus large référence à ces pratiques pédagogiques, la perspective de moins d'exclusion, moins de violence pour les élèves, et de plus de sérénité pour les enseignants et pour les familles.

Ce site vient compléter les deux autres activités de l'association :

  • un cabinet de consultations psychologiques en Essonne
  • un organisme de Formation et d'Analyse Institutionnelle

Source : http://www.demainlecole.org/association/qui-s...

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/16434

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Encore de la lecture après une telle anonce , c'est abuser !

Par Anonyme, le 03/05/2011 à 01:44

Inévitablement (après l'école), Julie Roux, enseignante, chômeur, philosophe et chauffeur-livreur