Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 22 janvier 2011 à 14h30

8 parties : 1 2 3 4 5 6 7 8

Manifestation à Paris pour l'Éducation

Trajet / Parcours:
départ 14h30 de Luxembourg en direction du ministère de l'éducation.
Saint Michel - Montparnasse - Raspail - Sèvres Babylone

Ordre du cortège :

FSU - FCPE - Jeunes - UNSA - CGT Educ'Action - Sgen-CFDT - Mouvements Pédagogiques - Autres organisations.

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/15430
Source : http://cgteducaction75.free.fr/spip.php?artic...
Source : http://cgteduc93.free.fr/? Journee-d-action-n...
Source : message reçu le 22 décembre 09h
Source : http://www.sudeduccreteil.org/spip.php?articl...


1 2 3 4 5 6 7 8

Refusons le budget de pénurie de l'Éducation nationale !

collectif « L'éducation est notre avenir »

Le collectif « L'éducation est notre avenir » dénonce les effets catastrophiques qu'aura la mise en œuvre du budget 2011pour l'Éducation nationale, s'il est adopté par le Parlement. D'ores et déjà, compte-tenu du résultat prévisible du vote, les organisations membres du collectif appellent tous les citoyens et futurs citoyens de ce pays à un premier acte de refus des conséquences de ce budget, le 22 janvier 2011.

Le budget 2011prévoit la suppression de 16 000 emplois et n'affiche d'autre ambition pour le système éducatif que la recherche d'économies à partir du dogme du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Pourtant, les effectifs d'élèves vont continuer d'augmenter et la part du PIB français destinée aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente en passant de 4,5 % en 1995 à 3,9 % en 2006.

Le collectif appelle lycéens, étudiants, parents d'élèves et personnels de l'éducation à participer à la journée nationale de mobilisation du 22 janvier qui prendra des formes variées dans les départements (manifestations, rassemblements, débats). Cette première étape sera, n'en doutons pas, prolongée par d'autres initiatives durant les 2e et 3e trimestres.

Ensemble, refusons les fermetures de classes, la disparition des RASED, les suppressions de places en maternelle, la baisse des dotations des collèges et lycées, le manque d'ambition du plan Licence à l'université, les réductions de postes et d'options, les hausses d'effectifs dans les classes… Exigeons une véritable formation professionnelle des enseignants sans laquelle les écarts entre élèves vont continuer à se creuser !

Aujourd'hui plus que jamais, notre pays a besoin d'un système éducatif qui s'attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D'autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l'École remplisse les objectifs d'une École démocratique et ambitieuse.

Source : http://www.uneecole-votreavenir.org/


1 2 3 4 5 6 7 8

Manifestation contre les suppressions d'emplois

Le collectif "un pays, une école, notre avenir"* a décidé qu'une journée nationale d'action pour protester contre les conséquences du budget. Cette journée a été fixée au 22 janvier , au moment où les CTPA (voire les CAEN) pourraient être consultés sur les suppressions de postes dans les EPLE, les services et les écoles.

La manifestation Ile-de-France partira à 14h30 du Luxembourg pour rejoindre le Ministère (Saint Michel, Montparnasse, Raspail, Sèvres Babylone). L'ordre du cortège retenu est le suivant :

FSU - FCPE - Jeunes - UNSA - CGT Educ'Action - Sgen-CFDT - Mouvements Pédagogiques - Autres organisations.

Le site du collectif : http://www.uneecole-votreavenir.org/

Source : http://cgteducaction75.free.fr/spip.php?artic...


1 2 3 4 5 6 7 8

Journée d'action nationale dans l'Education

samedi 22 janvier 2011

Le collectif "un pays, une école, notre avenir"* a décidé qu'une journée nationale d'action pour protester contre les conséquences du budget. Cette journée a été fixée au 22 janvier , au moment où les CTPA (voire les CAEN) pourraient être consultés sur les suppressions de postes dans les EPLE, les services et les écoles.

D'autres infos à venir.
Le site du collectif : http://www.uneecole-votreavenir.org/

* Les organisations à l'initiative de cet appel :
AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - EEDF - FAEN - FCPE - FEP-CFDT - FERC-CGT - FGPEP - FIDL - FOEVEN - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l'Enseignement - Fédération Léo Lagrange - OCCE - SGEN-CFDT - SUD Education - UNEF - UNL - UNSA Education

Les organisations qui soutiennent cet appel :
AEAT - AFPEN - AGEEM - AMUF - ANATEEP - APBG - APSES - APKHKSES - ATTAC France - CFDT - CGT - CMR - CNAJEP - CNAL - CSF - FFMJC - FNAME - Bureau national FNAREN - FNDDEN - FNFR - LDH - MRAP - PRISME - Solidaires - UDPPC - UFAL - UNSA

Source : http://cgteduc93.free.fr/? Journee-d-action-n...


1 2 3 4 5 6 7 8

571 emplois en moins à la rentrée de septembre 2011 dans l'académie de Créteil

Communiqué de presse de la CGT-Educ'action Créteil

Le ministère de l'Education Nationale a dévoilé le détail des suppressions d'emploi par académies pour la rentrée de septembre 2011. Toutes les informations : http://www.cgteduccreteil.org/spip.php?article2506

Pour l'académie de Créteil, le ministère prévoit donc 571 suppressions d'emplois :

  • 120 emplois en moins dans le 1er degré
  • 426 emplois en moins dans le 2nd degré
  • 25 emplois administratifs en moins

On peut donc déjà s'attendre à une nouvelle dégradation des conditions de travail des personnels et d'enseignement des élèves alors que la situation est déjà difficile dans l'académie de Créteil.

Le jeudi 13 janvier 2011 après-midi, le Rectorat de Créteil dévoilera à l'occasion du Comité Technique Paritaire Administratif (CTPA) la répartition de ces suppressions d'emplois :

  • Pour le 1er degré, répartition par département
  • Pour le 2nd degré, répartition globale entres collèges, lycées généraux, technologiques et professionnels

Si la répartition par établissement ne sera donc pas encore connue, nous disposons déjà de premiers éléments qui ont été donnés lors d'un groupe de travail académique le 14 décembre 2010 :

http://www.cgteduccreteil.org/spip.php?article2495

La CGT-Educ'action Créteil appelle les établissements à venir porter leurs revendications le jeudi 13 janvier 2011 au Rectorat.

Les organisations syndicales nationales préparent des manifestations le samedi 22 janvier 2011.

Source : message reçu le 22 décembre 09h


1 2 3 4 5 6 7 8

Lutte des stagiaires : perspectives de lutte à la rentrée

Mercredi 8 décembre s'est tenue une intersyndicale nationale qui a réuni, avec le collectif "Stagiaire impossible", le SNES, le SNEP, SUD éducation, la CGT educ'action et le SNFOLC n'ayant pu être présents. Cette initiative avait pour but de faire le point sur la lutte des stagiaires et d'envisager les modalités de sa poursuite à 10 jours des vacances et surtout à quelques jours de la réunion, à l'initiative de "Stagiaire impossible", des délégués stagiaires venus de diverses académies de province, tenue le samedi 11 décembre.

Lors de cette intersyndicale, ont été réaffirmées, comme mesures d'urgence, les revendications votées par les stagiaires lors de l'AG francilienne tenue à la BT de Paris le 20 octobre :

  • un allègement de service : pas plus d'un tiers de service devant les classes ;
  • une formation renforcée sur le temps de service assurée par des formateurs pour tous les stagiaires, un dispositif particulier pour soutenir ceux qui sont en difficulté ;
  • l'harmonisation des procédures de titularisation.

Tant que la revendication sur l'allègement du temps de service devant les classes ne sera pas satisfaite, l'intersyndicale continuera d'appeler tous les collègues à refuser le tutorat.

Concernant les étudiants en Master admissibles aux concours, elle appelle à refuser les stages en responsabilité des étudiants en Master et exige leur transformation en stages d'observation ou de pratique accompagnée.

Par ailleurs lors de la réunion nationale du collectif « Stagiaire impossible », en présence du SNES national, SNEP national et SNUIPP Paris pour la FSU, SNUDI Versailles et SNFOLC Créteil pour la FNEC-FO, et SUD Education national, il a été décidé :

- d'appeler les stagiaires du premier et du second degré dans toutes les académies à s'appuyer sur les journées de formation pour s'organiser et élire des délégués pour renforcer de futures coordinations nationales, - de demander une audience au ministre dans la première semaine de janvier,

d'inviter dans les académies collectifs et syndicats à organiser, dans la semaine du 17 Janvier 2011 selon les occasions locales, une journée de préparation structurer la présence des stagiaires lors de la journée du 22 : ils doivent prendre toute leur place dans la journée d'action nationale pour l'Education du Samedi 22 Janvier,

d'organiser le Samedi 5 Février à Paris nouvelle réunion nationale de délégués des stagiaires , afin de discuter des suites du 22 Janvier.

Une pétition de l'intersyndicale nationale et de « Stagiaire impossible » est en cours de finalisation.

Vous trouverez les CR de l'intersyndicale nationale et de la réunion de la coordination des stagiaires en lutte. Pour SUD éducation, la lutte doit être menée de front dans le premier et dans le second degré, et mettre en perspective l'abrogation des décrets de masterisation.

Source : http://www.sudeduccreteil.org/spip.php?articl...


1 2 3 4 5 6 7 8

Tout ce qui est "RAR" en un ÉCLAIR…

Communiqué de l'union nationale CGT-Educ'action

Le dispositif CLAIR expérimental (Collège, Lycée, Ambition Innovation, Réussite) le laissait présager... le ministre, en guise de vœux, annonce la transformation des établissements CLAIR en ÉCLAIR. Un "E" pour École qui, si elle est située dans la zone CLAIR, fera partie du dispositif.

Acte II de la déréglementation dénoncée par la CGT Educ'action depuis la mise en œuvre des CLAIR.

Comme à chaque réforme du gouvernement dans l'Éducation nationale, le programme est d'abord expérimenté à la hâte dans des établissements "repérés" puis, le principe est généralisé au mépris de toute concertation avec les équipes éducatives et les organisations syndicales.

Peu importe si cela anéantit l'éducation prioritaire, les projets éducatifs engagés par l'ensemble de la communauté scolaire et les collectivités… Peu importe si cela augmente la ségrégation scolaire et sociale en mettant en concurrence les écoles, en ghettoïsant, en créant des circuits éducatifs de seconde zone… Peu importe si cela met à sac les conditions de travail des personnels, leur statut, la gestion de leur carrière, leur droit à mutation…

Alors que partout les collègues, les parents d'élèves dénoncent le dispositif CLAIR, L. Chatel propose d'y ajouter tous les établissements classés RAR. Les personnels seront recrutés localement, directement par les chefs d'établissement, sur "motivation". Il serait même question d'une nouvelle hypothétique prime pour appâter les chalands peu volontaires jusqu'à présent.

Il s'agit avant tout d'abattre le système d'éducation prioritaire :

20 RAR 5 RSS ne feront pas 25 ECLAIR

Les recteurs ont, dès maintenant, la main pour préparer la rentrée 2011 et annoncent déjà la sortie de nombreux établissements du dispositif d'éducation prioritaire (RAR, RSS…) au prétexte que tous les établissements doivent participer à l'effort national pour rendre 16 000 postes cette année…

Pourquoi tant de précipitation, tant de haine au lendemain d'un mouvement social sans précédent ?

Pour la CGT Educ'action, il s'agit aussi d'un changement radical des principes fondateurs de notre école républicaine touchée au cœur. De la maternelle au lycée, le gouvernement s'inscrit dans un modèle à l'anglosaxonne ouvert à la privatisation, machine à exclure les jeunes issus des familles les plus fragiles.

Pour nous c'est CLAIRement non.

  • > Imposons un système éducatif garant de l'égalité d'accès et de la réussite de tous.
  • > Tous ensemble, le samedi 22 janvier *, dans les actions unitaires partout en France.

Source : http://cgt.educaction94.free.fr/spip.php?arti...


1 2 3 4 5 6 7 8

Le 22 janvier, refusons le budget de pénurie de l'Éducation nationale !

Les organisations sous-signées dénoncent les effets catastrophiques qu'aura la mise en oeuvre du budget 2011pour l'Éducation nationale. Elles appellent tous les citoyens et futurs citoyens de ce pays à un premier acte de refus des conséquences de ce budget, le 22 janvier 2011en participant à la manifestation du Collectif « l'éducation est notre avenir ».

Le budget a pour effet la suppression de 16 000 emplois au plan national dont 192 postes d'enseignants pour les Hauts de Seine (71 dans le 1er degré, 121 dans le 2nd degré) et n'affiche d'autre ambition pour le système éducatif que la recherche d'économies à partir du dogme du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Pourtant, les effectifs d'élèves vont continuer d'augmenter et la part du PIB français destinée aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente en passant de 4,5% en 1995 à 3,9% en 2006.

D'ores et déjà l'Inspecteur d'académie annonce la couleur : hausse des effectifs à tous les niveaux, menaces sur les remplacements,… Pire, alors que notre département connaît de très fortes inégalités, ce sont les élèves les plus en difficulté qui sont attaqués avec la remise en cause de l'éducation prioritaire (la quasi totalité des collèges et écoles situées en éducation prioritaire risquent de perdre totalement ou en partie leurs moyens supplémentaires) et la suppression programmée de nouveaux postes dans les Réseaux d'Aides Spécialisés aux Élèves en Difficulté (RASED).

Le collectif appelle lycéens, étudiants, parents d'élèves et personnels de l'éducation à participer à la journée nationale de mobilisation du 22 janvier en prenant part à la manifestation qui partira du Luxembourg à 14 heures 30. Cette première étape doit être suivie rapidement par d'autres initiatives.

Ensemble, refusons les fermetures de classes, la disparition des RASED, une nouvelle baisse de la scolarisation des plus jeunes en maternelle, même dans l'éducation prioritaire, la baisse des dotations des collèges et lycées, les réductions de postes et d'options, les hausses d'effectifs dans les classes, la disparition programmée de l'éducation prioritaire au profit du dispositif ECLAIR imposé sans concertation … toutes ces attaques qui vont une nouvelle fois accentuer les inégalités, fragiliser les élèves les plus faibles et aller à l'encontre des missions du Service Public d'Education. De même, continuons de dénoncer les méfaits de la réforme Chatel et exigeons une véritable formation professionnelle des enseignants dans l'intérêt de tous !

Aujourd'hui plus que jamais, notre pays a besoin d'un système éducatif qui s'attaque réellement aux inégalités scolaires et traite la situation des élèves en grande difficulté. D'autres choix pour la réussite de tous les jeunes sont nécessaires afin que l'École remplisse les objectifs d'une École démocratique et ambitieuse.

FCPE, FSU, SGEN CFDT, UNSA Education, SUD Education 92, CGT SDEN 92

Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar...

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir