thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 10 juin 2010 à 10h

Assemblée générale départementale du 93

Éducation 1er degré

Mardi 10 juin à 10h (Bourse du travail de Bobigny)

Source : communiqué intersyndical ci-dessous


Appel intersyndical 1er degré à la grève le 10 juin

Après plusieurs mois de mobilisation interprofessionnelle, le gouvernement refuse d'entendre nos revendications. Pire, alors même que 300 000 personnes défilaient encore, le droit de grève.

Les mobilisations du mois de mai 2008 ont ainsi montré que les personnels, lycéens et parents d'élèves étaient prêts à poursuivre leur actions (450 000 manifestants le 15 mai, 700 000 le 22 mai).

Les organisations syndicales de la Fonction publique et de l'Education CGT, FSU et Solidaires appellent à une grève nationale dans la Fonction Publique le mardi 10 juin.

Le ministre ne laisse pas d'autre issue que la grève nationale jusqu'à obtenir satisfaction de nos revendications !

Nous refusons la casse du service public d'éducation engagée dans le cadre RGPP et du rapport Silicani :

  • La réforme de l'école à travers la réorganisation du temps scolaire et de nouveaux programmes rétrogrades.
  • L'autonomie accrue des établissements et des personnels (classement des écoles, contractualisation et obligation de résultats, libéralisation de la carte scolaire, fonctionnement au mérite ….)

Ensemble, exigeons

  • Abandon des stages dit de « remise à niveau » pendant les vacances scolaires.
  • Ces stages renvoient hors temps scolaire le traitement de la difficulté scolaire, alors que c'est sur le temps de classe avec des enseignants spécialisés qu'il faut mettre les moyens et aider les élèves en difficulté !
  • Retrait du décret (repoussé au Conseil Supérieur de l'Education par une majorité de votes contre : FSU, FO, SUD, FCPE….) sur la réaffectation des heures de classe supprimées du samedi matin et annualisant nos horaires (108 h).

Cette réaffectation des heures supprimées du samedi matin :

  • remet en cause nos obligations de service, sans les diminuer, par annualisation et la flexibilité d'une partie des horaires des enseignants.
  • externalise à nouveau le traitement de la difficulté scolaire, généralise les PPRE, élargit le champ d'intervention déjà débordé, facilite leur suppression.
  • Alourdit la charge de travail des enseignants.
  • Remet en cause la formation continue en ouvrant la possibilité qu'elle soit organisée hors du temps de service dans le cadre de l'annualisation de 108 heures.

-

  • Abandon des nouveaux programmes.
  • Pour obtenir la création des postes nécessaires aux besoins du service public et des élèves. Ces moyens permettront un abaissement des effectifs d'élèves dans les classes, une augmentation du nombre de remplaçants, le maintien et le développement des RASED.
  • Contre la mise en place de la Révision Générale des Politiques Publiques entraînant une plus grande précarisation du fonctionnaire d'Etat tant dans son statut que dans ses missions et menaçant 80 000 emplois pour les quatre prochaines années.
  • Contre la mise en place du service minimum dans l'Education nationale qui se trouve être une restriction du droit de grève.

Manifestation à 14h30 des Gobelins à Sèvres-Babylone

Assemblée générale départementale 1er degré

Mardi 10 juin à 10h (Bourse du travail de Bobigny)

Source : http://cgteduc93.free.fr/spip.php?article1584

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/13462

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir