thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 10 mai 2010 à 9h

10 mai 2010 : SUD organise une journée de débat !

SUD organise une journée de débat à l'attention de l'ensemble des agents, originaires des DOM comme métropolitains !

Pour SUD, la journée du 10 mai n'est pas seulement une journée commémorative de crimes contre l'humanité qui ont duré des siècles.

A l'esclavagisme a succédé le colonialisme - avec son lot de guerres contre la volonté d'indépendance des peuples - puis la domination de pays et continents entiers, domination qui marque encore durablement les rapports dans le monde d'aujourd'hui. La création des « départements » et des « territoires » d'outre-mer à la fin de la seconde guerre mondiale a perpétué, d'une autre manière, la domination de l'Etat colonialiste français. Les populations d'Outre-mer l'ont vécue directement avec la politique du BUMIDOM, officine gouvernementale organisant sciemment le départ - sans retour - de dizaines de milliers d'originaires des DOM dans les années soixante. L'Afrique et ses populations continuent elles aussi de subir ce rapport de forces colonial.

Au quotidien, SUD combat toutes les discriminations et lutte pour une société démocratique où chacun et chacune ont leur place. Au quotidien, c'est aussi la prise en charge de revendications spécifiques (participation des frais de transport pour les ACO originaires des DOM) et l'action contre la remise en cause de droits (congés bonifiés, respect du droit à la mutation).

Le fait que SUD organise une initiative ce lundi 10 mai 2010 a un sens particulier. Pour se souvenir d'un passé, pas si lointain. Pour connaître le présent dans toutes ses dimensions économiques, sociales et humaines. Et pour préparer l'avenir !

Lundi 10 mai 2010 à partir de 9h au cinéma La Clef (21 rue La Clef Paris 5ème, métro Censier)

Programme

  • Diffusion de "L'avenir est ailleurs" traitant de l'exil et du BUMIDOM, suivi d'un débat sur la politique de l'Etat français dans les années 60
  • Diffusion de "Noires Mémoires" retraçant la traite négrière par le biais de témoignages d'hommes et de femmes, noirs ou métisses, qui portent en eux les séquelles de l'esclavage, suivi d'un débat.
  • Ouverture à 9h, la journée sera clôturée vers 16h30

Un véritable affront pour les postiers d'Outre-Mer !

SUD s'est procuré copie d'un appel à candidatures de La Poste ouvert aux seuls postiers Martiniquais et Guyanais pour 20 postes en Guadeloupe...

SUD est particulièrement scandalisé par ce procédé, qui fait l'impasse sur les milliers d'originaires de Guadeloupe toujours en attente de leur mutation après des décennies, et ceci dans un contexte de chômage massif pour la jeunesse de Guadeloupe !

SUD a immédiatement écrit à la DEX OM et au Siège, et a exigé un abandon de cet appel à candidatures. En effet, après des décennies d'hypocrisie de La Poste pour la génération "BUMIDOM" et de promesses non tenues de retour au pays, il est choquant de demander à des collègues Martiniquais ou Guyanais de quitter leur pays ! De plus, la priorité pour une entreprise de service public serait de palier au chômage massif sévissant actuellement aux Antilles.

Afin de satisfaire tant les collègues coincés en métropole en attente du respect du droit à la mutation, que de la nécessaire embauche locale face à un chômage de masse, SUD a toujours revendiqué un comblement des postes à 50% de recrutement local (en CDIsant les nombreux CDD par exemple), et 50% de mutations d'originaires des DOM de métropole.

La Poste préfère faire l'impasse sur les règles de mutation, et laisser perdurer une précarité révoltante pour les nombreux CDD des Antilles. SUD attend des réponses concrètes du Siège, et le désaveu de cette circulaire.

Ensemble, imposons à La Poste le respect des voeux de mutations, et la CDIsation des CDD afin d'éradiquer la précarité aux Antilles !

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/13043
Source : http://www.sudposte75.fr/spip.php?article1329

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir