thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 18 avril 2010 à 17h

2 parties : 1 2

Campagne 2010 pour la libération des prisonniers d'Action Directe

Projection d'extraits de « RETOUR SUR MON PARCOURS MILITANT » dernier entretien avec Joëlle Aubron et projection d'un entretien réalisé dans le cadres de la campagne avec Miguel Benasayag, psychanalyste et philosophe, sur le thème de « la légitimité de la lutte armée », débat avec les collectifs de soutien et musiques avec :

  • RENE BINAME (anarcho punk disco song -Belgie)
  • MOPISH MOMENT (dub punk reggae hardcore - Bordeaux)

De 17h. à 22h. précises !

P.A.F. : 5 zéros

PAS DE VERRE !!!
Et merci de laisser TOUS vos zanimals à la maison…

http://collectifcontreculture.blogspot.com

CICP 2010-04-18|18 avril 2010 Campagne pour la libération des prisonn

Source : http://action-directe.over-blog.com/article-p...
Source : http://collectifcontreculture.blogspot.com/
Source : message reçu le 10 avril 15h


Georges Cipriani : arracher la semi-liberté !

Georges Cipriani : une semi-liberté qu'il faudra arracher !

Le tribunal d'application des peines « antiterroriste » de Paris a accordé hier, 24 février, un régime de semi-liberté à Georges Cipriani, première étape avant sa libération conditionnelle. Cette décision a logiquement pris en compte la solidité du dossier constitué par Georges Cipriani. Mais, le parquet faisant appel de cette décision, Georges Cipriani ne pourra quitter la prison d'Ensisheim, comme prévu, le 16 mars. Bien que libérable depuis 2005, il n'a pas pu bénéficier du moindre jour hors de la prison et il devra encore attendre de longs mois.

Quand cessera donc cet acharnement contre notre camarade ? Rappelons qu'en avril 2009, Georges Cipriani avait déjà obtenu un jugement identique, lequel avait ensuite été infirmé en appel, le 20 aout , sur appel du parquet.

Le 21 février, Georges Cipriani entamait sa 24e année de détention pour les actes accomplis comme militant d'Action di-recte. La veille, samedi 20 février, une centaine de personnes venues de Blois, Béziers, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lille, Paris…, mais aussi de Belgique et d'Allemagne s'étaient rassemblées devant la prison de Fresnes pour exiger la libération de Georges Cipriani et de Jean-Marc Rouillan. Les manifestants firent le tour de la prison en criant des slogans, entre autres : "Libérez Rouillan !, Libérez Cipriani !", "23 ans de prison, 23 ans de résistance ! Halte au chantage au reniement, libération sans conditions !". Les mots d'ordre étaient accompagnés par la clameur qui montait de la prison. Un message de solidarité fut lancé à l'adresse de tous les prisonniers. Des prises de paroles terminèrent cette manifestation, rappelant la situation actuelle des camarades emprisonnés et l'échéance du 24 février (rendu de la décision du TAP pour Georges Cipriani) et annonçant la suite de la campagne pour leur libération. Deux autres manifestations se sont déroulées le même jour à Bordeaux et Toulouse.

Jean-Marc Rouillan se trouve en ce moment au Centre national d'observation (CNO) de Fresnes où, durant six semaines, il doit se soumettre aux examens multiples d'"experts" prétendant juger de sa "dangerosité". C'est ce qu'exige en effet la loi Dati sur la "rétention de sûreté", avant l'examen de sa nouvelle demande de libération conditionnelle. Il y a deux ans, il avait pu obtenir une semi-liberté, qui n'avait duré que dix mois avant qu'il ne soit réincarcéré à plein temps sous le prétexte fallacieux de propos tenus lors d'une interview. Depuis plus d'un an, atteint d'une maladie rare et évolutive, il demeure sans soins adap-tés en raison de son maintien en prison.

Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan doivent être libérés !

Le Collectif "Ne laissons pas faire !"

Paris, le 25 février 2010

nlpf@sexamizdat.net - http://nlpf.samizdat.net/

Faisons de 2010 l'année de la libération de Georges Cipriani et de Jean-Marc Rouillan !

RAPPEL : Nlpf! vous invite à signer et à faire signer largement la nouvelle pétition à l'initiative des "Collectifs de soutien aux prisonniers d'Action Directe", et à transmettre les signatures à l'adresse mail : sout.aexd@orange.fr.


Les autres initiatives de la campagne 2010 :

  • GRENOBLE : samedi 27 février, 19 h
    Projection-discussion, au Lokal autogéré, 7 rue Pierre-Dupont
  • PARIS : jeudi 4 mars, de 18 h à 19 h
    Rassemblement mensuel devant la Direction de l'Administration pénitentiaire, Paris 4e
  • DIJON : samedi 6 mars, 19 h
    Projection-concert, à l'Espace autogéré des Tanneries, 15 boulevard de Chicago
  • BAGNOLET : dimanche 14 mars, 17 h
    Projection-concert hip-hop, au Parvis de Bagnolet, 27 rue Adélaïde Lahaye
  • PARIS, jeudi 18 mars, 19 h 30
    Projection-débat, au Centre culturel La Clef, 21 rue de la Clef, Paris 5e
  • SAINT-OUEN : dimanche 21 mars, 18 h
    Interventions-concert, Le Picolo, 58 rue Jules-Vallès
  • PARIS : samedi 27 mars
    Expo-vente de dessins, peintures, collages et spectacle, à l'Espace Louise-Michel, 42 bis rue des Cascades, Paris 20e
  • SAINT-DENIS : lundi 5 avril
    Projection-débat, à La Belle étoile, 14 allée Saint-Just
  • PARIS : dimanche 18 avril, 17 h
    Projection-débat-concert, au CICP, 21 ter rue Voltaire
  • TOURS : vendredi 23 avril, 18 h
    Projection-débat, au café comptoir "Chez Colette" (quai Paul-Bert, en face du pont de Fil)
  • LE HAVRE : vendredi 30 avril, 19 h 30
    Lecture des "Chroniques carcérales" de Jann-Marc Rouillan, à la librairie Le Bouqui'n'oir

(Informations à suivre pour Angers, Lille, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand…)

Source : liste de diffusion infozone, reçu le 25 février 09h


Liberté pour Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan !

Le 5 février, la nouvelle demande de libération conditionnelle de Georges Cipriani a été examinée au cours d'une audience tenue dans la prison d'Ensisheim où il reste incarcéré. La décision du tribunal d'application des peines "antiterroriste" sera rendue le 24 février.

Depuis le 26 janvier, Jean-Marc Rouillan a été transféré au Centre national d'observation (CNO) de Fresnes. Durant six semaines, il doit se soumettre aux examens multiples d'"experts" prétendant juger de sa "dangerosité". C'est ce qu'exige en effet la loi Dati sur la "rétention de sûreté", avant que sa nouvelle demande de libération conditionnelle ne soit par la suite examinée.

Le 21 février 2010, cela fera 23 ans que Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan sont incarcérés pour les actes accomplis comme militants d'Action directe.

MANIFESTATION
samedi 20 février, 13h30 devant la prison de Fresnes
avenue de la Liberté (Depuis Paris : bus 187, Porte d'Orléans, station Maison d'arrêt ou RER B, direction Robinson, station Arcueil-Cachan, puis bus 187)

Il y a deux ans, Jean-Marc Rouillan a pu obtenir une semi-liberté, dernière étape avant la liberté conditionnelle. Mais la justice "antiterroriste", une justice d'exception, a fabriqué de toutes pièces un prétexte pour perpétuer une peine déjà accomplie : il a suffi d'une interprétation fallacieuse de quelques mots prononcés lors d'une interview pour refermer une porte brièvement ouverte, pour mettre fin à dix mois de semi-liberté étroitement contrôlée, et renvoyer Jean-Marc en prison à temps plein. L'an dernier, à la suite d'une détérioration de sa santé, une maladie grave, rare et évolutive était diagnostiquée. Mais depuis un an, à la prison des Baumettes puis au centre de détention de Muret où il avait été transféré le 27 octobre, Jean-Marc a étélaissé sans soins adaptés.

Depuis 23 ans, Georges Cipriani n'a pu encore bénéficier d'un seul jour en dehors de la prison. En avril 2009, un jugement lui avait accordé un régime de semi-liberté pour un an, mais, sur appel du parquet, des juges ont infirmé cette décision, décidant après 22 mois de procédure que le dossier de Georges pourtant accepté en première instance n'était soi-disant pas recevable !

Georges Cipriani comme Jean-Marc Rouillan n'en finissent pas de subir un chantage au reniement, voire au repentir. Ce sont pourtant deux notions absentes du droit français. Georges Cipriani et Jean-Marc Rouillan doivent être libérés. Pour cela, restons mobilisés et manifestons notre solidarité.

FAISONS DE 2010 L'ANNÉE DE LA LIBÉRATION DE GEORGES CIPRIANI ET DE JEAN-MARC ROUILLAN !

Collectif "Ne laissons pas faire !"

nlpf@sexamizdat.net - http://nlpf.samizdat.net/

RAPPEL : Nlpf! vous invite à signer et à faire signer largement la nouvelle pétition à l'initiative des "Collectifs de soutien aux prisonniers d'Action Directe", et à transmettre les signatures à l'adresse mail : sout.aexd@orange.fr.

LES AUTRES INITIATIVES DE LA CAMPAGNE 2010 :

  • BORDEAUX : Samedi 20 février, 15 h
    Rassemblement, Place Saint-Projet
  • TOULOUSE : Samedi 20 février, 11 h
    Rassemblement, devant la préfecture, place Saint-Étienne
  • STRASBOURG : Dimanche 21 février, 16 h
    Projection-débat, au Molodoï, 19 rue du Ban-de-la-Roche
  • GRENOBLE : Samedi 27 février, 19 h
    Projection-discussion, au Lokal autogéré, 7 rue Pierre-Dupont
  • DIJON : Samedi 6 mars, 19 h
    Projection-concert, à l'Espace autogéré des Tanneries, 15 boulevard de Chicago
  • PARIS : Dimanche 18 avril, 16 h
    Projection-débat-concert, au CICP, 21 ter rue Voltaire
  • TOURS : Vendredi 23 avril, 18 h
    Projection-débat, au café comptoir "ChezColette" (quai Paul-Bert, en face du pont de Fil)

(Informations à suivre pour Angers, Lille, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand, Paris, Saint-Ouen…)

Source : liste de diffusion infozone, reçu le 7 février 21h

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/12027

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir