thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 8 janvier 2010 à 18h30

Réunion du collectif 93 pour défendre le

service public d’éducation, de la Maternelle à l’Université

Mastérisation : devoir de vacances

Le Collectif des enseignants et des personnels de l’Éducation Nationale du 93 en lutte qui s’est réuni à la Bourse du Travail de Bobigny le 1er décembre dernier y a abordé les préoccupations d’ordre pédagogique dans l’exercice du métier sur le terrain. Le tour des débats a conduit à envisager, à l’issue d’un certain travail, une consultation en direction de la population sur la nature de l’éducation scolaire que l’on est en droit d’attendre au plan national.

Pour y conduire, ce collectif appelle les enseignants du premier et du second degré à lui faire parvenir leur contribution écrite qui aborde les difficultés qu’ils rencontrent dans leur travail, sous l’angle des lacunes de la formation qu’ils ont reçue et, partant de là, qui formule, au vu de leur expérience sur le terrain, des corrections, des objectifs ou des orientations que les formateurs auraient à envisager pour une meilleure prise en compte de l’exercice de leur métier. Il vous remercie de bien vouloir y répondre et de propager cette invitation dans votre entourage professionnel. Elle s’adresse à tous, syndiqués et non syndiqués. Vous pourrez les adresser à Didier Frydman : didierex.frydman@freexe.fr avec copie à didierex.frydman@creexteil.iufm.fr Les formateurs qui sont à l’initiative de ce collectif sont conscients de la portée politique de la formation qu’ils sont chargés de délivrer. Ils souhaitent recueillir, au sein du collectif, la parole de ceux auxquels leur travail a été destiné, afin d’élaborer un projet d’école adapté aux intérêts des élèves en constituant le rapport de force nécessaire auprès de la population pour défendre le service public d’éducation, de la Maternelle à l’Université.

Le Collectif se réunira le 8 janvier 2010 à 18h 30 à la Bourse du Travail de Bobigny. Une synthèse des contributions reçues y sera produite.

La grande majorité des participants à ses travaux sont des enseignants du premier degré. Les enseignants des établissements du 93 en lutte y sont ardemment attendus.

Les adhérents de SUD ÉDUCATION n’y trouveront pas la promesse du grand soir qu’ils attendent, mais une démarche lente, construite sur le long terme, et la possibilité d’y exprimer, en leur nom personnel, le projet d’école qu’ils appellent de leurs voeux. Un petit pas parmi d’autres, pour faire bouger les choses, avant de les bousculer à grands coups de pieds, le moment venu.

Source : http://www.sudeduccreteil.org/spip.php?articl...

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/10468

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir